Site officiel de la Nation Essénienne

Pourquoi se libérer du karma?

Table des matières

L’homme se pose souvent la question de savoir pourquoi il vit telle chose, pourquoi il rencontre telle situation à répétition dans sa vie, pourquoi il lui arrive des événements “hasardeux” agréables ou désagréables sans raison,… Pour certains il s’agit du fruit du hasard, pour d’autres, il s’agit de la loi du karma. La loi du karma est une loi universelle. Une loi selon laquelle toute action, toute pensée, toute intention, toute parole émise par un homme est la cause de ce qu’il rencontrera dans sa vie future. Un homme qui a commis un acte dans le passé, en récoltera les fruits, il récoltera ce qu’il aura semé. Ce que l’homme vit à répétition dans sa vie est en réalité la conséquence de ce qu’il a vécu dans le passé.
Cette loi n’est pas une fatalité. Elle est une loi de cause à effet assez simple à comprendre et à maîtriser pour celui qui cherche à reprendre le contrôle de sa destinée.
Les hommes sont pris et esclaves de la loi du karma car ils ne sont pas conscients que ce qu’ils font les lie à des mondes auxquels ils devront rendre des comptes. Si l’homme vit inconsciemment, il sèmera le n’importe quoi et récoltera le n’importe quoi. Si l’homme s’éveille, il entrera dans la connaissance de cette loi de cause à effet et comprendra la nécessité de s’en libérer.

Connaissant cette loi, il est facile de comprendre pourquoi se libérer du karma est nécessaire pour l’homme.
Se libérer du karma ne signifie pas que l’homme pourrait vivre en dehors de cette loi universelle mais simplement qu’il peut entrer dans une étude, une connaissance de cette loi pour ne plus en être esclave, ne plus la subir inconsciemment.

Qu’est ce que le karma : vision essénienne des 4 karmas

Quand une âme s’incarne sur la terre, elle porte en elle et autour d’elle des écritures qui lui sont imposées comme une fatalité. C’est à dire que quand l’homme naît, il y a plusieurs mondes autour de lui – des esprits, des génies, des égrégores- qui sont comme des alliances, des liens qui sont tissés autour de l’homme sans qu’il ait le choix. L’homme porte sur lui les écritures de ces êtres qui ont planifié sa vie à l’avance.
Ces êtres ont empli le ciel de l’homme, c’est-à-dire ses corps subtils, l’atmosphère dans laquelle il vit, de leur présence et de leurs influences. Ils font en sorte que l’homme ne vive que pour son corps physique et lui font commettre des offenses. Ces êtres imposent à l’homme une fausse image de lui-même, avec des goûts, des opinions, des croyances qui lui ont été inculqués à travers les générations mais qui ne sont pas réellement lui-même.
L’homme vit dans une fausse conception de lui-même, dans une fausse conception de l’homme qui n’est considéré aujourd’hui que comme un rouage de l’industrie, invité à consommer toujours plus pour faire fonctionner la machine, détruisant les animaux, les plantes, les pierres et commettant envers le monde divin des offenses qui l’endettent.
Ces influences, ces hérédités, ces mondes qui entourent l’homme et l’enchaînent d’une certaine manière, sont ce qu’on appelle le karma.
Le karma n’est pas qu’individuel. Le karma est tant la conséquence des actions individuelles que nous faisons, que les conséquences des actions perpétrées depuis des générations par nos familles, nos états, l’humanité tout entière. L’homme, pour sortir de ces fausses identifications doit se libérer du karma. Cela ne signifie pas rejeter le karma ou vivre en dehors mais étudier les lois qui le régissent pour s’en libérer.

Bon ou mauvais karma ?

Pour les Esséniens, en réalité il n’y a pas de bon ou de mauvais karma. La loi du karma est la loi de cause à effet ou la loi de l’endettement, c’est-à-dire que si tu rencontres une situation agréable ou désagréable c’est que tu as posé un acte qui l’a engendrée. Une situation heureuse, qui t’apporte la joie, le bonheur, la chance est reliée à un capital que tu as accumulé dans ta vie ou dans tes vies précédentes. À l’inverse, une situation désagréable est reliée à une offense que l’homme aurait pu faire auparavant. Si un être désagréable se présente à l’homme, par exemple la trahison, c’est que cet être cherche à être libéré. Il se présente à l’homme pour lui signifier qu’il mécontent, pas forcément de lui même
L’homme doit être conscient qu’il y a des choses qu’il ne doit pas faire. S’il les fait, il en subira les conséquences. Il y a des êtres avec lesquels il ne doit pas s’associer, s’il le fait, il lui faudra payer en retour. L’homme doit être éduqué pour connaître ces lois universelles. Lorsqu’il appelle une aide en sa vie, quelle qu’elle soit, il devra payer. S’il ne respecte pas ses engagements, ils devra rembourser sinon les êtres l’asserviront d’autant plus. Le point central de l’éveil est l’éducation, la formation : apprendre à regarder, apprendre à parler, à connaître les paroles qui guérissent tous les êtres.

Si quelqu’un nous offense, c’est parce que nous l’avons offensé ; si quelqu’un nous touche et nous blesse, c’est pour faire apparaître une faiblesse que nous avons sans le savoir et ainsi nous éveiller. À travers toute personne que nous rencontrons, ce sont des êtres subtils qui viennent nous parler. Il faut entrer dans ces mystères et comprendre qu’à travers tout ce que nous rencontrons, ce sont des esprits, des génies et des égrégores qui nous parlent. Dès lors il n’y a pas de bon ou de mauvais karma. Il s’agit simplement de voir que tout est là pour éveiller l’homme et l’accompagner pour se libérer du karma qui l’asservit et l’endort.

Pourquoi se libérer du karma ?

L’homme est un instrument des mondes supérieurs, qu’ils soient sombres ou lumineux. Parce qu’il y a en lui et autour de lui des forces collectives lumineuses ou sombres qui le dirigent et dont il ne sait que faire. Les hommes alimentent ces forces par leurs pensées, leurs sentiments, leurs paroles, leurs actes. S’ils ne sont plus alimentés, ces mondes n’auront plus de nourriture. L’homme a le pouvoir de diriger sa vie, il doit en être conscient. Se libérer du karma c’est prendre conscience de son pouvoir créateur et redevenir maître de sa destinée.
Se libérer du karma est essentiel pour l’homme qui souhaite devenir réellement maître de sa vie et en être l’acteur principal. Non pas pour devenir tout puissant sur la terre mais pouvoir se mettre au service d’une œuvre qui le dépasse, une œuvre au service de la Lumière.
Se libérer du karma est dès lors important car en faisant cela, l’homme choisit non plus de s’intéresser uniquement à sa propre vie mortelle mais à nourrir Dieu en lui, en sa vie pour qu’il puisse s’incarner réellement dans son quotidien. Si l’homme parvient à se libérer du karma, il prend soin de la réincarnation du divin en lui, de la mémoire d’éternité qui perdurera au-delà de sa mort et se réincarnera dans le futur.

Se libérer du karma individuel, familial et collectif

Le karma personnel appartient à l’ancêtre individuel de l’homme, c’est-à-dire ce qu’il a été dans ses anciennes vies et dont il ne peut se dissocier. L’homme n’est pas dissocié de ses précédentes incarnations. Il doit chaque jour assumer les conséquences de ses actes passés. Chacun doit payer, personne ne peut esquiver cette justice. Il y a une force dans les mondes invisibles qui redresse l’homme s’il ne fait pas quelque chose de conforme à la loi universelle. Chacun doit faire face à la conséquence de ses actes et en récoltera les fruits, bons ou mauvais. L’homme est libre de faire ce qu’il veut, de respecter ou non les lois, mais quoi qu’il fasse, il sera toujours responsable de ce qu’il a engendré dans tous les mondes. Se libérer du karma individuel c’est prendre en considération que l’on est responsable de sa vie et que chaque jour, nous pouvons choisir ce que nous voulons voir apparaître dans le futur.

Le karma familial est relié aux ancêtres de l’homme. L’homme apparaît dans une chaîne héréditaire ininterrompue et hérite de tout ce que ses ancêtres ont fait, de tout ce qu’ils ont pensé, souhaité. Ce karma familial est transmis à travers l’ADN de génération en génération et chacun a la responsabilité de ce qui lui a été légué par ses ancêtres. Les gènes des parents, des grands-parents et des arrière-grands-parents passent d’une génération à l’autre à travers une hérédité génétique, ce qui engendre donc des effets sur toute une lignée. Se libérer du karma familial est important pour se libérer de tout ce qui se reproduit d’une manière cyclique au sein des familles.

Le karma des nations ou karma atmosphérique est le karma qui englobe les ancêtres collectifs qui regroupent toute l’humanité. C’est un karma lié à la civilisation, au pays, à la race, à l’ethnie, à la culture dans lesquels l’homme vit. L’homme est éduqué, cultivé par ce karma collectif qui lui inculque des comportements, des manières de penser et d’êtres qui sont reliés à la culture de son peuple. Il n’est pas rare d’entendre que telle nationalité est comme ceci, tel peuple est comme cela, il s’agit là d’un ciel qui est au dessus des êtres et qui lui inspire des manières d’êtres et de penser, des sentiments, des comportements qui ne viennent pas de lui mais de sa nation.
L’homme est lié à tout ce qu’a fait son pays, à tout ce qu’il fait à l’heure actuelle, et même à tout ce qui nous est caché. Se libérer du karma de sa nation est un travail qui libère l’homme de l’identification fausse qui lui fait porter une image qu’il n’est pas.

De la même façon que l’homme est lié au karma de sa nation, il est lié au karma de l’humanité et à toute l’humanité, à tout ce qu’elle fait.
Pour se libérer du karma de l’humanité, l’homme peut choisir consciemment de travailler sur lui pour regarder le monde avec des yeux neufs et choisir d’œuvrer pour le bien commun.

Se libérer du karma est primordial pour celui qui veut s’individualiser et cheminer sur un chemin d’éveil et de transformation. C’est en se connaissant soi-même, en ayant conscience des mondes, des forces, des influences qui vivent en lui que l’homme peut discerner ce qui lui appartient de ce qui ne lui appartient pas. Ce faisant, il se détache progressivement de toutes les écritures qui ont été plaquées sur lui avant sa naissance, il peut se libérer du karma héréditaire ou collectif qu’il porte et œuvrer dans son rayon sur la terre. Pour se libérer du karma, il faut pouvoir être accompagné et guidé par une tradition vivante. Les Esséniens enseignent à ceux qui le souhaitent comment se libérer du karma individuel, familial, national ou humanitaire, par des rituels individuels ou collectifs d’une grande magie. Se libérer du karma peut être fait au quotidien, par une vie consciente et bien posée, dans la connaissance et l’expérimentation de la loi de cause à effet. Se libérer du karma peut se faire à un niveau magique et subtil à travers des rituels bien précis. Voir comment se libérer du karma ici.

Pour approfondir
Voir le livre “Le karma. Le comprendre et s’en libérer” d’Olivier Manitara

Table des matières

Santé
webmaster

Comment communiquer avec son Ange

Lorsqu’une âme s’incarne sur la terre, elle prend un corps et oublie qu’elle est un être céleste, un être divin, relié à l’univers tout entier. L’homme qui prend un corps

Lire d'avantage
Santé
webmaster

Vivre avec un Ange au quotidien

De nombreuses traditions, de nombreuses religions font référence à la présence d’êtres subtils bienveillants qui vivent autour de l’homme et le guident, le protègent, l’accompagnent tout au long de sa

Lire d'avantage
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page