Site officiel de la Nation Essénienne

Une oeuvre humanitaire

Table des matières

L’œuvre de la Nation Essénienne est une œuvre humanitaire car elle vise le bien de l’humanité tout entière, c'est-à-dire l’humanité de Lumière, celle qui porte en son sein tous les êtres. L'œuvre de la Nation Essénienne est une œuvre humanitaire car elle vise à éveiller en tous les êtres le souvenir de l’humanité originelle, l’humanité première, celle qui est unie à sa patrie divine originelle et agit en conformité avec elle.  

Pourquoi la Nation Essénienne est-elle une œuvre humanitaire ?

Le terme humanité, dans le langage courant, signifie ce qui a trait à l’humain, à la nature humaine, par opposition à l’animalité et à la divinité. Pour les Esséniens l’humanité englobe une dimension plus vaste que la définition qui lui est donnée aujourd’hui. 

Dans la tradition essénienne, l’humanité ne peut être séparée des règnes qui l’entourent. Les humains ne sont pas des êtres isolés. Ils font partie intégrante du grand corps de Dieu, qui est le grand tout, qui est l’alliance entre tous les règnes. Coupés des règnes de la nature vivante, coupés de la terre, les humains ne seraient rien, ils seraient désincarnés. Coupés des mondes supérieurs, des mondes divins, ils ne seraient rien, ils seraient des corps morts, des formes vides d’âmes et d’esprit.

Dans la tradition essénienne, l’humanité véritable est une humanité connectée et unie à tous les règnes de la création.

Selon la tradition, il y a 7 règnes dans la création. Les règnes du monde visible, du monde de la terre,  la Mère : les minéraux, les végétaux, les animaux et les hommes. Les règnes du monde invisible, du monde du Père : les Anges, les Archanges et les Dieux. L’alliance divine est établie lorsque tous les règnes sont unis dans une même harmonie. Les hommes ont une place particulière au sein de l’alliance, ils sont les intermédiaires entre les 2 mondes. Ils ont une responsabilité importante à jouer car d’eux dépendent l’alliance des règnes, la reliance entre les mondes du Père et de la Mère.

L’œuvre de la Nation Essénienne est une œuvre humanitaire car elle vise à éveiller l’homme dans ce qu’il est réellement, un être responsable et digne, protecteur des règnes de la Mère et pilier du monde divin sur la terre.

Pourquoi la Nation Essénienne est-elle une œuvre universelle ?

Selon la tradition essénienne, l’humanité originelle était unie à Dieu. Elle vivait dans un état de conscience proche du rêve, une sorte d’inconscience pure et de connaissance directe où les humains, dans le corps de Dieu, étaient reliés au grand esprit divin. Cette humanité première a connu la chute, certains êtres parmi elle souhaitant vivre par eux même, en dehors du corps de Dieu. 

L’humanité originelle est l’humanité de Lumière intemporelle. Elle est le grand principe qui vit dans toutes les cultures et tous les peuples. Un principe d’amour, de bonté, de respect, de sagesse, d’harmonie,… Elle est la gardienne de la dignité et du savoir en l’homme, gardienne de la vraie culture de l’homme, de son âme, de sa vérité.  Elle est l’humanité qui accueille et porte la Lumière du monde, la protège, la préserve, la maintient vivante. Elle est la mémoire vivante de la Tradition des fils et des filles de Dieu.

L’humanité véritable est celle de l’homme tel qu’il est voulu par Dieu. L’homme qui est un avec Dieu, un avec le tout, l’homme qui vit avec Dieu dans les hauteurs comme dans les profondeurs. Elle est l’humanité de l’homme qui vit en harmonie avec tous les règnes, dans l’équilibre des mondes. L’homme dont l’être véritable vit à la fois dans la nature, dans l’eau, dans le feu, dans les pierres, dans les arbres, les animaux et à la fois dans les plus hautes atmosphères, dans l’infiniment grand, dans l’air vaste et pur, dans l’immensité de l’intelligence universelle.

L’humanité de l’homme véritable

L’homme véritable, tel qu’il est voulu par Dieu est un homme, une femme qui vit et sert le grand bien commun. L’homme qui donne ce qu’il porte en lui-même de plus grand, de plus noble, de plus beau, de plus divin. Il est l’homme empli de bonté et de lumière, l’homme uni à l’intelligence universelle et qui agit en conformité avec elle. L’homme qui travaille pour que soit rétabli sur la terre le règne du bien. 

L’homme véritable est l’homme en pleine possession de ses capacités physiques et spirituelles, relié aux intelligences supérieures de la Mère et du Père. L’homme qui se connaît lui-même, qui sait qui il est, d’où il vient, quelle est sa place et son œuvre à poser sur la terre. L’homme qui est éveillé dans la conscience qu’il porte en lui tous les hommes mais également tous les règnes et qu’il travaille non pas pour lui seul mais pour le bien de tous les êtres. 

L’homme qui s’unit à ses frères et sœurs, dans une même fraternité, pour que l’ensemble s’éveille et que l’enseignement de la Lumière prenne un corps sur la terre.

L’homme véritable est l’homme responsable, authentique, qui pense par lui-même, voit les choses par lui-même et fait les choses par lui-même. L’homme capable de s’ouvrir au monde entier et de regarder l’humanité telle qu’elle est, sans jugement mais dans l’accueil. L’homme qui accepte l’humanité dans ses côtés les sombres et les plus banals et qui est capable de les porter vers le haut, de les ennoblir, de les transcender. L’homme véritable est pilier du monde divin sur la terre. Il est celui qui est capable de guérir et d’équilibrer les mondes pour tout amener dans l’harmonie universelle.

Vers une nouvelle humanité, un nouveau monde, de nouvelles écritures, qui équilibre les mondes

L’humanité originelle est un principe en quelque sorte désincarné. Elle est un principe d’amour, de bonté, de respect, de sagesse qui vit dans les hauteurs comme dans les profondeurs de l’homme véritable. Elle est la gardienne de la dignité de l’homme, gardienne du savoir, de la vraie culture de l’homme, de son âme, de sa vérité. 

L’humanité de Lumière peut toutefois apparaître sur la terre et prendre un corps si les hommes travaillent pour elle.  C’est pourquoi elle doit être construite dans le présent. Les Esséniens œuvrent pour elle au jour le jour. En elle les Esséniens pensent, pour elle, ils vivent et travaillent.

Les Esséniens vivent dans la conscience que tout ce que l’homme fait, pense et dit détermine son avenir. Tout ce qu’il sème comme graine dans sa vie met au monde un monde. Pour voir apparaître une humanité portée par l’amour, la sagesse, la bonté, le respect, la fraternité, en accord avec les consciences supérieures, c’est à l’homme d’incarner ces vertus jusque dans son quotidien, dans la conscience de l’importance de l’instant présent. C’est à l’homme de vivre avec elles jusqu’à ce qu’elles prennent un corps sur la terre par leur vie et petit à petit poser les bases d’une nouvelle manière de vivre tant individuelle que collective. 

Les Esséniens œuvrent ensemble et se réunissent non pas pour améliorer leur propre vie personnelle mais pour donner de la force à une nouvelle culture, un nouvel art de vivre, une nouvelle civilisation, une nouvelle humanité, une nouvelle religion qui apparaît sur la terre.

Construire une nouvelle humanité en faisant apparaître à l’intérieur de l’homme comme à l’extérieur l’humanité de Lumière est réellement possible pour qui voit en lui comme en tous les hommes la possibilité de renouer avec cette intelligence première, de se transformer et d’œuvrer ensemble pour un grand bien commun.

Une œuvre humanitaire, œuvre de bénédiction et de protection de tous les êtres

L’œuvre de la Nation Essénienne est une œuvre humanitaire car elle vise au bien de tous les êtres. 

Les Esséniens et tous ceux qui se joignent à eux dans l’œuvre, travaillent ensemble, non pas pour une amélioration de leur vie personnelle mais pour le bien de l’ensemble, pour le bien de la grande communauté universelle, de la fraternité vivante des fils et filles de Dieu en tous les règnes. En travaillant pour le bien commun, chacun devient source de bénédiction pour son entourage et pour l’humanité tout entière. Un acte engendré rejaillit toujours sur l’ensemble. Un être qui travaille sur lui pour accueillir les forces de l’amour, de la bonté, de la joie,… en lui, les renforce et ce faisant les rayonne autour de lui. Il participe au champ de vie de la Lumière qui est une réelle protection aujourd’hui.

L’homme qui a ravivé en lui le souvenir de l’humanité véritable travaille pour protéger l’humanité tout entière, préserver la semence de lumière en elle, préserver l’origine divine en elle et ce faisant en tous les êtres. 

L’œuvre de la Nation Essénienne est une œuvre de bénédiction et de protection de tous les êtres, car en protégeant la semence de la Lumière, elle préserve le grand corps de la tradition de la Lumière. Ce corps de tradition est le corps de maîtres qui se sont successivement incarnés sur la terre pour raviver la mémoire de l’humanité originelle sur la terre. Par la présence d’un maître authentique sur la terre, l’alliance avec les mondes supérieurs est présente sur la terre, empêchant l’humanité de sombrer pleinement dans une déchéance.

Retour haut de page