Olivier Manitara

Pour les Esséniens, Dieu n’est pas une croyance ou une abstraction.
Pour les Esséniens, Dieu est le réel, la vérité.

Olivier Manitara

Fondateur de la Nation Essénienne

La religion essénienne n’est pas nouvelle. Le fondateur de la religion essénienne est Énoch.

La religion essénienne a porté plusieurs noms à travers les millénaires ; elle s’est manifestée dans beaucoup de peuples et de civilisations anciennes.

Le fondement de la religion essénienne est de vivre en harmonie et en communion avec Dieu en toutes Ses manifestations visibles et invisibles

La terre est la première manifestation de Dieu

Dans l’enseignement essénien la première manifestation de Dieu est la terre, Dieu la Mère. La terre est une Divinité, une Mère aimante et tous les êtres qui vivent en Elle sont Ses enfants. Sur terre, la vie se manifeste par les 4 éléments : la terre, l’eau, l’air et le feu. Ces 4 manifestations sont Dieu Lui-même, car en elles il y a la vie, et Dieu est la vie.

La nature vivante est la première manifestation de Dieu ; et pour être en accord avec Dieu il faut donc vivre en communion avec les 4 éléments : les minéraux, les végétaux, les animaux et les hommes. Pour les Esséniens, une pierre, une plante ou un animal ne sont pas inférieurs à un homme. Toutes les créatures de la terre forment une grande famille.

La deuxième manifestation de Dieu est l’invisible

La deuxième manifestation de Dieu est l’invisible, le subtil, le sacré, c’est le côté masculin de Dieu. Dieu le Père se manifeste par les vertus, les lois et les principes divins.

Que serait la vie sans douceur, amour, sérénité…? Ce serait l’enfer. C’est ce que nous vivons actuellement avec le monde de la technologie, qui est dénué de l’âme et de la lumière angélique.

Dieu se manifeste dans le subtil par les vertus, les valeurs et les lois universelles, qui sont par nature invisibles.

Pour les Esséniens, ce que l’on appelle les Anges, ce sont les vertus comme l’amour, la paix, l’harmonie… Vivre avec un Ange n’est pas un rêve, c’est une réalité. Vivre avec amour, c’est vivre avec un Ange.

Les lois de Dieu sont partout : dans les atomes, dans tous les organismes vivants, dans le mouvement des planètes et des étoiles…

La science moderne utilise ces lois dans le côté de la matière visible, alors que les Esséniens vivent avec les lois dans tous les mondes : dans le côté de la matière, mais aussi dans celui de l’esprit.  C’est ce qu’on appelle la science des mystères.

L’enseignement essénien est accessible à tous. Son but est de conduire vers la Lumière les âmes qui aspirent à vivre avec Dieu.

Que signifie être un Essénien ?

Un Essénien est :

Une personne simple et ouverte d’esprit, qui cultive les vertus, qui apporte le bien autour d’elle, qui connaît les lois de l’univers et qui les applique pour faire grandir la Lumière. Un Essénien est un protecteur de la Terre-Mère. Un Essénien est un être de paix et d’amour qui vit avec des pensées divines, mais qui est aussi capable de dire non à ce qui n’est pas acceptable.

Un Essénien n'est pas :

Un croyant, un ignorant qui croit tout ce qu’on lui dit, un être irrespectueux, un fanatique qui impose sa vision du monde !

 

Comment vit un Essénien au quotidien ?

  • Au quotidien, un Essénien s’efforce de travailler sur lui pour s’améliorer chaque jour.
  • Il cherche à retirer une sagesse de tout ce qu’il vit dans sa journée.
  • Un Essénien donne du sens et de l’âme à toutes ses activités.
  • Chaque jour, il étudie et médite les paroles de la Bible essénienne pour acquérir un vision universelle du monde.
  • Par les pratiques magiques qui l’unissent au monde divin, l’Essénien accumule une force, un capital de Lumière dans son aura.
  • Dans toutes ses relations, l’Essénien est un thérapeute : il apporte la guérison.

Vivre en accord avec son âme

Les Esséniens construisent des Villages Esséniens dans lesquels ils peuvent vivres en harmonie avec la nature et pratiquer librement la religion de Dieu. Cependant beaucoup d’Esséniens vivent aussi en dehors des villages Esséniens et chacun est libre mais tous viennent se ressourcer dans ces havres de paix ou l’enseignement est placé la première place.