Vision et position esséniennes sur le don du sang

Dans le cheminement d’être essénien, de s’éduquer et d’orienter sa vie pour devenir un serviteur conscient de la Lumière, il est fondamental de s’interroger sur le pourquoi des choses, pour savoir et ensuite adapter une posture. Ainsi ce 13 novembre 2018, un frère essénien cherche à développer en lui le discernement sur la question du don du sang. Il s’exprime sur l’espace communautaire Google+ de la Nation Essénienne, qui est un espace de libre expression permettant aux Esséniens de communiquer entre eux et ainsi de renforcer leurs liens, en ces propos : « Mon père est un fervent donneur de sang, il y prend grand plaisir et me demande de l’accompagner pour un don de plasma. Je ne connais pas les implications spirituelles, l’ésotérisme de cet acte. »

Cette question, chaque être qui s’éveille et veut comprendre le monde dans lequel il vit pour servir Dieu, peut se la poser. Ainsi, ce n’est pas uniquement le frère qui a posé la question, mais tous les Esséniens du présent et du futur qui pourront se poser cette question.

En réponse à cette interrogation, notre pasteur Olivier Manitara prend le soin d’apporter un éclaircissement qui te permettra d’avoir une vision claire en accord avec les principes, les lois et les forces qui gouvernent l’univers.

« Donner son sang pour l’autre est un acte de générosité, d’amour, c’est le don de soi. Il faut comprendre que ces vertus n’appartiennent pas aux hommes mais aux Anges. L’homme ne peut pas faire ce qu’il veut avec ces vertus. Les Anges vivent avec Dieu d’une façon concrète. Dieu est pour eux une évidence comme l’est pour nous la terre, l’eau et l’air. Les Anges veulent que nous vivions pour Dieu, avec Dieu. Le problème avec toutes ces activités qui appartiennent à la générosité et à la solidarité, c’est qu’elles ne sont pas faites au nom de Dieu ni de la religion. Il faut comprendre que si tu participes à sauver une vie, l’Ange voudra que ce soit pour Dieu et au nom de Dieu. L’Ange veut bien qu’un homme vive plus longtemps sur la terre si c’est pour servir Dieu.

Une générosité, une solidarité qui serait en dehors de la conscience d’un Ange est réellement dangereuse et pernicieuse ; c’est tout simplement un mensonge. Si les hommes sont plongés dans la souffrance et la grande confusion, c’est tout simplement parce qu’ils refusent de comprendre ces évidences.
Maintenant, si tu donnes ton sang, il n’y aura pas réellement des effets sur toi mais plutôt sur l’autre personne qui va le recevoir. Il faut être juste conscient qu’elle recevra de nouvelles informations et de nouvelles écritures dans son corps et par conséquent dans sa vie.

Ce qui est le plus embêtant, et qui n’est pas souhaitable, vient du fait qu’il n’y a plus de conscience religieuse et que tous ces organismes coordonnant ces opérations, ne sont plus dirigés par des religieux. Je ne parle pas des religieux fanatiques, sectaires et dogmatiques. Comprends que tu ne sais pas réellement ce que vont faire les hôpitaux de ton sang et qu’ils ne vont pas l’utiliser uniquement pour sauver des personnes qui en ont besoin. Ils peuvent très bien l’utiliser pour le revendre afin de faire des expériences pour de la recherche pharmacologique, cosmétique ou pour faire avancer ce qui s’appelle la science. Il y a même beaucoup plus que cela, car certaines personnes viennent se fournir dans les hôpitaux pour pratiquer des cérémonies magiques avec du sang humain.

Alors, lorsque vous donnez quelque chose, je vous conseille de toujours le donner uniquement pour Dieu. À Dieu appartient la générosité, la bonté, la solidarité et toutes les belles vertus qui embellissent la vie et apportent le bien commun. Celles et ceux qui utilisent ces vertus en dehors de Dieu et de ses Anges ouvrent la porte au mal, même s’ils peuvent être de bonne foi et avoir de bonnes intentions. Être idiot ne porte pas chance dans la vie.

Je déconseille donc de donner votre sang lorsque vous ne savez pas où il va, à qui il va être donné et pour quel usage vous le donnez. Vous ne pouvez absolument pas faire confiance à ce qui vous est dit dans le monde des hommes. Je suis désolé de vous dire cela mais vous devez le savoir par vous-mêmes et le comprendre. Maintenant, transmettre ton sang à une personne que tu connais, avec laquelle tu as un accord, que cette personne sait qu’elle va recevoir ton sang et qu’elle l’accepte alors il n’y a aucune contre-indication à cela. Si les hôpitaux étaient gérés par des religieux authentiques, alors de telles pratiques placées sous l’autorité des Anges et leur gouvernance seraient tout à fait bénéfiques.

Il faut savoir que le sang est le véhicule de la mémoire de ton existence, de tes expériences, de tes forces mais aussi de tes faiblesses. C’est une écriture réelle et vivante qui va être transmise. Si l’être qui reçoit est conscient et suffisamment fort, alors il pourra transformer les faiblesses assez rapidement. S’il est faible et inconscient, ignorant, alors c’est une tout autre histoire.
Voilà, présentée ici, une approche de cette question sur le don du sang car nous, les Esséniens, à travers nos cercles d’étude, devons apporter des réflexions sur toutes ces questions fondamentales. Le savoir individualise et rend libre. Tu es donc libre de ton choix et de ta pratique mais comprends ceci : passer par des instituts comme des hôpitaux ne garantit pas que ton acte de générosité soit honoré dans le sens où toi tu veux aider des personnes qui ont besoin de sang. Bien sûr, je reconnais qu’il y a un bon côté dans la solidarité mais tu dois aussi savoir qu’il y a beaucoup de dérives et d’utilisation mensongère. »

6 Commentaires sur “Vision et position esséniennes sur le don du sang

  1. Etienne says:

    Bjr (ou bsr selon l’heure ) à tout me monde. Le don de sang est un vaste sujet qui ne laisse tout être conscient indifférent. En plus des arguments du Pasteur, je suggère d’éviter de donner ou recevoir du sang. Car
    1. Rien (mais absolument rien) ne garantit une guérison à 100% juste en raison de la transfusion,
    2. Souvent dans l’urgence et la précipitation, les analyses sont bâclées et le risque de transmissions de maladies dites chroniques (tuberculose, hépatite, etc…) au receveur sont réels.
    3. Pour les biblistes, Dieu interdit dans la Thora toute consommation de sang quel qu’il soit… “car l’âme (la vie) de tout être est dans son sang”. C est une loi perpétuelle
    4. Il y a des substituts du sang qui donnent de très bons résultats.
    5. Des décoctions à base de plantes et fruits naturels susceptibles d’augmenter le taux d hémoglobine en qq heures sont disponibles, il suffit de les utiliser et éviter le fanatisme de certains médecins…

    Alors, à mon avis restons sains et ne courons pas de risques…
    Encore pardon pour la longueur de mon propos. Cordialement.

  2. Aline Michael says:

    Je découvre petit à petit l’existence de cette communauté. Je ne suis donc pas essénienne, à moins que ce soit le cas ds une de mes vies antérieures. Mais jusque là je suis d’accord avec je lis ou regarde dans vos vidéos, que ce soit de vous ou de Guilhem Cayzac. Pourtant je suis à un tournant de la vie où je perçois les choses de façon claire et où il est difficile de me berner avec de belles paroles.
    Et je suis totalement d’accord avec vous quant au don du sang. Ça doit être pour ça que je n’ai jamais pu répondre aux appels collectifs de dons à l’hôpital, soit disant que les banques étaient en carence et blabla … Parallèlement, je demande tjrs aux amis leurs groupe sanguin et leur dis que je peux être donneuse en cas de besoin.
    Je dois d’être essénienne sans le savoir. Lol 😃

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez la pensée quotidienne de la bible essénienne 
Une belle pensée par jour, ça change la vie !
S'inscrire à la pensée quotidienne
Fermer
preloader