Categories: Tous les articles Leave a comment

Ne soyez pas dans l’énergie de la peur..

J’ai parlé, dans un écrit précédents, de la fidélité. Je disais que Dieu aime les êtres qui lui sont fidèle. Être fidèle veut dire avant tout être fidèle à Dieu. Être fidèle à Dieu signifie avant tout être fidèle à soi même, à ce que l’on croit être vrai au plus profond de nous même. Il faut toujours aller jusqu’au bout, ne pas s’arrêter en chemin sans avoir vérifié les choses par soi-même et les avoir conduit jusqu’à l’aboutissement, l’accomplissement.
Être fidèle à Dieu, ne veut par forcement dire obéir à des dogmes figés, aveuglément. Dieu, à travers son fils, à dit cette parole : “Laissez-les : ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles ; si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous les deux dans une fosse”.
Cela est vrai, à la fois pour les chefs religieux du monde des hommes qui n’ont aucune Alliance avec les mondes supérieurs et qui asservissent les peuples par une fausse Lumière, et les dirigeants politique à la solde d’un gouvernement occulte qui dirige les affaires de ce monde caché derrière les apparentes démocraties.
Dieu ne veut pas que vous fassiez quelque chose pour lui, sans le vouloir, parce que quelqu’un vous a dit de le faire. Si quelqu’un utilise la peur, pour vous obliger à faire quelque chose, pour vous contrôler, cela veut dire qu’il n’est pas avec Dieu. Cela veut dire que c’est les ténèbres qui parlent à travers lui. La peur est omniprésente, aujourd’hui ; elle est la signature des ténèbres…
Dieu ne s’impose jamais par la force.
Dieu vient toujours comme le nouveau. Il vient comme le printemps. Il est la résurrection et la vie…Il vient comme un enfant. Il est le bourgeons délicats et fragile qui éclos sur la branche pour renouveler la vie et apporter les couleurs, l’harmonie des formes, les parfums et le champs de la vie nouvelle.
Ainsi, toutes les traditions, que l’on pourrait symboliser par les branches de l’arbre, concourent à l’éclosion de la fleur, à l’arrivée du printemps… Il ne faut donc pas dénigrer les branches sur l’arbre de la Tradition et accueillir celui qui vient au Nom de l’Éternel : Le bourgeons nouveau et pas le beaujolais nouveau, si je peux me permettre…
Vous pouvez observer la nature C’est un perpétuel recommencement. Les choses recommencent indéfiniment.
Les hommes prennent des corps. Puis le corps meurent, mais l’être qui vivait dans le corps, lui, ne meurt pas. Il va dans le monde des affinités où il rencontre les êtres qui ont partagés sa vie et avec lesquels il vivait. C’est comme si vous retourniez votre manteau. Ce qui était à l’intérieur, vous le voyez désormais à l’extérieur. C’est le monde de l’au- delà. Ces deux mondes n’en forme qu’un, car ils ne sont pas séparé. Le monde de l’au-delà est la contrepartie, le versant du monde dense, si vous voulez.
Tout ce qui ne sera pas devenu conscient en vous sera perdu. Seul la conscience passe les mondes.
Puis les être reviennent. Aujourd’hui vous êtes des parents. Mais vous serez ensuite les enfants de vos enfants. D’où l’importance d’honorer ses ancêtres. L’arbre, par sa semence, qui est Dieu, la vie, revient sans cesse. C’est pourquoi tous les êtres portent des semences, afin que la vie perdurent. Dieu est un potentiel caché dans la semence qui voyage à travers le temps.
Puisque seul Dieu est vivant, et c’est une vérité qu’il faut méditer afin d’entrer dans la parole, cela veut dire que seul Dieu se réincarne véritablement. L’homme doit comprendre que pour s’approcher de Dieu, il faut qu’il se divinise.
L’homme, son corps physique et toutes les préoccupations qui lui sont liés et qui appartiennent à la mort et aux recyclages ne peuvent aller vers Lui. Si toute votre concentration se fait sur l’aspect mortel de votre existence, lorsque vous le perdrez vous perdrez tout.
L’homme doit apprendre à s’assoir sur la Mère afin de former un trône pour Dieu. L’homme doit donc entrer dans un processus actif d’ennoblissement de l’être…
Seul des Dieux peuvent entrer dans le Royaume des Dieux. Ne regardez pas le corps, mais les mondes qui animent le corps.
Nous n’avons pas tous le même ciel au dessus de notre tête. Oui, le ciel bleu nous montre Dieu, l’unité des mondes, le lieu de la paix ou toutes les différences se rejoigne dans l’unité. Mais c’est un chemin. L’immortalité est un chemin.
“Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent”.
Dans la fresque dite de la pesé de l’âme des anciens égyptien, qui provient du Livre de la sortie à la pleine lumiére du jour que l’on appel couramment le livre des morts. On voit Osiris, assis sur son trône. Il est le Dieu des vivants et des morts. Il est la pesé des âmes. On voit un être qui a passé le voile de la mort, conduit par le Dieu Anubis au Tribunal d’Osiris. C’est le jugement dernier. Les âmes justifiées entrent dans l’immortalité et les autres vont vers le néant. Qu’est-ce que le néant ? La géhenne dont parle Jésus où l’on entend des pleurs et des grincement de dents ? Qu’est-ce que le feu dont parle le Coran lorsqu’il parle de châtiments avilissants ? Et bien c’est le feu du recyclage. C’est le monde de l’homme, si vous voulez. C’est la destruction, la guerre, les conflits, les maladies, les pauvretés, les souffrances…C’est les feux de la colère, de l’ignorance, de la haines etc
Beaucoup d’être disent que leur vie est un enfer parce qu’ils sont descendu dans des régions infernal ou règne la peur, les gémissements, et ou l’on entend des grincement de dents, précisément. Dieu dit aux hommes à travers Jésus “Dans le monde, vous aurez à souffrir mais gardez courage car j’ai vaincu le monde”.
Qu’est ce que le néant, c’est la matière. Derrière la matière se cache le néant et l’anéantissent et derrière la lumiére, il y a la vie et l’immortalité…
Il y a un feu destructeur et un feu de l’amour de Dieu. Mais le feu est le feu, et tout concoure à la vie. Les forces du bien et du mal sont semblable au deux rayons d’une même roue. L’un monte et l’autre descend mais les deux font tourné la roue de la vie.
Le mal est à gauche et le bien est à droite. Mais il ne s’agit pas de se méprendre et de se concentrer sur la faux bien. Mais d’équilibrer les forces afin de les maîtriser. C’est à dire se tenir au centre. Le centre est Dieu Lui même.
Lorsque l’âme qui n’est pas prête à être juger et à entrer dans les “jardins où coulent des ruisseaux…”…”là où l’on entend aucune parole futile..”etc, c’est à dire l’âme qui ne peut avoir accès à son immortalité, alors cette âme est rejetée. L’homme n’est pas éveiller. Son âme n’a pas fleuri.  individu. Il ne sait pas extrait de l’âme groupe de la masse inconsciente. Il est un homme, et non un homme véritable pensez et voulu par Dieu. Il n’est pas libérer de la Lois Karmique.
L’enfer c’est d’être enchaîner à des mondes sans avoir la possibilité de s’en libérer. L’homme revient dans “la vallée des larmes” où il revit sans cesse les même épreuves, jusqu’au jour ou il s’éveille. Par la souffrance, il acquiert un corps, des sens; il s’éveille, et finit par trouver le chemin de la résurrection et de la vie.Cela peut prendre des milliers d’années. Cela peut être un “châtiment éternel”. Ainsi lorsqu’il rencontre un Maître et qu’il participe à l’œuvre de Dieu à travers une œuvre concrète pour le bien commun, qui est Dieu, qu’il “dépensent ses biens dans le sentiers de Dieu etc”, pour citer le Coran, alors il commence sa remonté vers l’Esprit.
Puisque je parle du Coran, voici une parole qui éclaire ce que je dis : “Toute âme goûtera la mort. Mais c’est seulement au Jour de la Résurrection que vous recevrez votre rétribution. Quiconque sera écarté du feu et introduit au paradis à certes réussi. Et la vie d’ici bas n’est qu’une Luisance Illusoire”.
Vous devez méditer sur ce qu’est le feu. L’alcoolisme est un feu. C’est un phénomène de combustion qui produit l’ivresse. Il y a plein de manière d’être ivre. Lorsque vous vous mettait en colère et bien c’est un phénomène de combustion qui détruit vos cellules prématurément. Les contres-vertus détruisent vos cellules et favorise, accentue la destruction pour permettent le recyclage. On dit qu’il était ivre de colère, de jalousie…
Lorsque Dieu, dans le Coran, parle “d’épouses purifiées”, j’avoue que, comme nos frères musulmans, je trouve que l’idée est bonne et je dirais volontiers que moi aussi je viendrai, mais en vérité, il s’agit de notre âme sœur. L’âme est l’épouse de Dieu. Notre âme sœur est l’âme immortel qui ne s’incarne pas. L’âme est donc double. Une partie d’elle s’est détaché pour vivre des expériences, mais les deux doivent s’unir de nouveau pour que l’être soit complet. Une partie de l’âme s’incarne mais l’autre demeure pur et vierge.
Je continuerai prochainement sur la pesé de l’âme, si vous le voulez bien car c’est vraiment de grands enseignements qui éclaire le monde.
Ne cultivez pas la peur et les superstitions, mais éveiller votre intelligence et votre discernement. Je terminerai avec cette autre parole du Coran :”En vérité, dans la création des cieux, et de la terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes, pour les doués d’intelligence”. L’inspiration, l’expiration…la résurrection et l’immortalité..
Bon là, j’ai fait un peu court mais c’est parce que je vous aime, et je ne veux pas que vous vous lassiez de moi…
Soyez en paix. La paix de Gabriel…La grande paix de Dieu..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *