Site officiel de la Nation Essénienne

Les villages esséniens

Table des matières

Les Villages Esséniens constituent la terre vierge et sacrée qui offre toutes les meilleures conditions à l’homme et à tous les êtres de la nature pour que chacun puisse faire apparaître ce qu’il porte en lui de plus grand et de plus beau et puisse le partager avec la grande famille universelle

Olivier Manitara

Depuis toujours les hommes se regroupent en communauté. Quelle que soit la raison ; regroupement familial, par conviction spirituelle ou simplement par nécessité, l’homme sait la richesse et la protection que lui apporte la vie en groupe. La plupart des religions, des traditions ont créé des lieux préservés, plus ou moins reclus du monde des hommes, dans lesquels les religieux, comme les laïques, peuvent vivre dans le respect de leurs croyances et de leurs pratiques spirituelles.

C’est pourquoi les Esséniens contemporains ont choisi de se regrouper en village, et de créer des lieux privilégiés dans lesquels ils peuvent vivre proches de la nature et en conformité avec ce qu’ils pensent être juste et vrai.

Il y a actuellement 3 Villages Esséniens de par le monde. Le premier village à avoir été construit est Terranova, dans l’Aveyron, en France, le second est le village de l’Érable au Québec et en 2017 est apparu le Jardin de la Luz au Panama. 

Jardin de la luz

L'Érable

Terranova

Jardin de la Luz

Notre village au Panama

L'Érable

Notre village au Québec

Terranova

Notre village en France

Qu’est-ce qu’un village essénien ?

Les villages esséniens sont des terres consacrées à une autre manière de vivre et de voir la vie.

Le premier village essénien est apparu au début des années 2000 sous l’impulsion de quelques esséniens reconnaissant l’importance de se réunir pour faire apparaître une nouvelle manière de vivre sur la terre. Depuis, les Esséniens bâtissent, construisent, organisent, créent des espaces pour que ces lieux de vie puissent se répandre sur la terre comme des terres d’accueil pour tous les êtres.

Les villages esséniens sont donc des lieux de vie familiaux où les Esséniens se retrouvent pour vivre une vie conforme à leurs convictions. Ce sont des lieux de grande créativité, dans lesquels Dieu est honoré et préservé dans la simplicité du quotidien, dans tous les aspects de la vie. 

Sur ces terres, les Esséniens vivent en animistes, c’est-à-dire, harmonisés avec les saisons, avec les 4 éléments fondamentaux de la vie et avec tous les êtres qui peuplent la nature vivante; les minéraux, les végétaux et  les animaux. Les Esséniens y vivent en conformité avec les mondes supérieurs, dans le respect des grandes lois universelles.

Dans ces villages, les Esséniens choisissent de sortir du tourbillon du monde pour se mettre au service d’une vie tournée vers le grand bien commun, le service de la Lumière. Ils font le choix d’une autre façon d’être au monde dans le travail, l’étude et la méditation, le choix d’une vie simple, familiale, une vie belle et bonne, une vie harmonieuse dans le prendre soin de tous les êtres, dans l’ennoblissement de toutes les activités du quotidien.

Les Esséniens considèrent que ces villages sont comme une terre, la terre de leur futur, c’est pourquoi ils veulent y déposer les meilleures semences pour que le meilleur puisse y pousser dans l’avenir. Ce sont des endroits privilégiés où toute la vie des hommes est posée en tenant compte des valeurs fondamentales de l’existence. La vie des esséniens y est organisée, de la naissance à la mort pour que chaque étape de la vie puisse y être vécue dans la dignité et le respect.

Vivre dans un village essénien

La vie dans un village essénien n’est pas fondamentalement différente de la vie en dehors. Les Esséniens vivent une vie normale, axées sur les valeurs simples du travail, du prendre soin de la famille et de la santé de chacun et tourné vers une créativité mise au service du grand bien commun, c’est-à-dire du divin.

Au sein de ces villages, les Esséniens mettent tout en œuvre pour poser une autre façon d’être sur la terre. À travers une vie simple et connectée à tout ce qui les entoure, ils cherchent à remettre, au cœur de l’existence, les valeurs de base de la vie : le respect du travail, la liberté de l’être, la protection de la famille et des plus petits, le soutien mutuel, le prendre soin de chacun à travers le prendre soin de la nature vivante…  

 Ils mettent en place une vie à la fois communautaire et individuelle tournée vers le service du divin à travers chacune des activités du quotidien. L’agriculture, la nourriture, l’éducation, le travail, la construction des maisons et infrastructures du village… toutes les activités sont ennoblies, car elles sont vivifiées de l’intérieur et tournées vers un bien commun, un idéal supérieur.

Vivre dans un village essénien est un engagement. Un engagement à prendre sa vie en main et à choisir de donner une partie de sa vie à Dieu. 

Dans les villages esséniens, tout le monde est le bienvenu. Pour un passage, une retraite, une formation de plus ou moins longue durée. De nombreux Esséniens y vivent avec leur famille, leurs enfants. Chacun peut y trouver un juste équilibre entre les temps de vie et de partage en communauté et leur vie privée individuelle ou familiale. 

Les villages esséniens sont des communautés d’individualités libres qui se réunissent pour mettre au monde une nouvelle éducation, un nouveau monde.

Les Villages esséniens : lieux au service d’un monde supérieur

Les villages esséniens ne sont pas la volonté des hommes mais d’un monde supérieur. Ce sont des espaces protégés et purs dans lesquels les mondes supérieurs peuvent être honorés en toute liberté et dans lesquels les hommes peuvent vivre dans l’alliance vivante avec tous les règnes. 

Pour les Esséniens, pour aller vers un monde supérieur, il faut d’abord passer par la terre, la nature vivante, la Mère. C’est en vivant avec elle et tous les règnes qui vivent en elle, les minéraux, les végétaux, les animaux, que l’homme peut accéder aux mondes invisibles et cheminer vers les mondes du Père.

C’est pourquoi, au sein des villages esséniens, les Esséniens vivent en animistes en cherchant à restaurer un contact vivant avec la nature. En suivant le rythme des saisons, le rythme naturel de la vie, ils retrouvent le lien sacré fondamental avec la grande nature et leur propre nature intérieure. Le premier des savoirs vient de cette nature profonde qui enseigne à l’homme tous les secrets de la vie et révèle l’existence d’une vie supérieure. En étudiant les mondes de la Mère, la manifestation visible de Dieu, les hommes peuvent entrer dans le savoir plus grand qui régit toute vie et trouver les grands secrets qui préexistent à tout, dans le visible comme dans l’invisible.

Les Villages Esséniens sont des lieux de culte, des sanctuaires dans lesquels de nombreux temples sont érigés. Par l’activation permanente des cultes dans ces temples, les mondes supérieurs sont honorés, leur présence est cultivée et préservée. En cela, les Villages sont des portes pour que l’alliance avec les mondes divins soit maintenue et que l’enseignement des mondes supérieurs puisse se manifester sur la terre.

Telle est l’idée de la Nation Essénienne et des Villages Esséniens : un espace sacré, posé sur une terre solide, qui est comme un escalier permettant de monter jusque dans les hautes régions de l’esprit sans perdre contact avec la réalité quotidienne de la terre et de la vie de l’homme.

Ouriel 44:16

Les villages esséniens : lieux d’autonomie et d’écologie

Pour les Esséniens Dieu est souverain, l’homme doit vivre en harmonie avec ses lois divines et prendre soin de sa maison, de son corps, de sa terre. C’est pourquoi les villages esséniens sont des lieux d’autonomie et d’écologie. 

L’écologie est le fait de prendre soin de la terre, du corps de Dieu tel qu’il se manifeste à l’extérieur mais également à l’intérieur de l’homme. Le chemin essénien d’éducation et de formation amène à cela, à la véritable écologie qui est d’abord intérieure. Le tri, le recyclage, le prendre soin, la bonne gestion de la terre et de ses habitants se fait d’abord intérieurement. Les villages esséniens sont des lieux où la véritable écologie peut apparaître tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. En cela, ils visent à rétablir l’équilibre, la connexion et le dialogue avec Dieu la Mère et le Père. C’est l’essence même de l’écologie, prendre soin de la maison de Dieu, savoir ce qui est bon pour lui et ce qui ne l’est pas, trier, recycler, mettre chaque chose à sa juste place pour que tout soit dans l’harmonie et l’abondance.

Les villages esséniens sont des lieux d’autonomie. Les Esséniens veulent retrouver une autonomie à tous les niveaux, pour pouvoir vivre en conformité avec ce qu’ils croient être juste pour le bien de tous. L’autonomie dans les villages esséniens se développe tant à un niveau physique (alimentaire, énergétique, économique ...) qu’à un niveau subtil (spirituel, mental, magique ...).

Retrouver une autonomie à tous niveaux, est une manière pour les Esséniens de récupérer ce qui appartient à l’homme réellement : la dignité, le droit de construire sa maison, la liberté de penser et de vivre selon ses convictions… Pour les Esséniens, l’autonomie est essentielle car elle est une manière de vivre en pleine liberté physique comme spirituelle, dans la créativité, la simplicité, le savoir-faire tourné vers le service du divin.

Pour les Esséniens, il ne s’agit pas de s’opposer au monde actuel ni de le rejeter, mais de construire un monde dans le monde, un monde dans lequel l’autonomie et la liberté de l’être ennoblit l’homme et lui offre la possibilité d’être ce qu’il est, dans son authenticité vraie et d’agir dans ce qu’il est. La véritable autonomie conduit l’homme à s’individualiser, à prendre sa vie en main dans le discernement et l’intelligence, pour engendrer un avenir digne pour les générations futures.

Les villages esséniens : lieux de retraite, d’initiation et de formation

Les villages esséniens sont des lieux d’éducation de l’homme et d’accueil de l’enseignement. Tout au long de l’année, les Esséniens s’y rassemblent régulièrement pour transmettre et vivre l’enseignement à différents niveaux. 

Une ou deux fois dans l’année, des sessions de formation, de retraites et d’initiations sont proposées à tous les esséniens du monde entier. L’occasion de venir passer quelques semaines en pleine nature, de se retrouver comme une grande famille dans la joie de prendre du temps pour soi et se ressourcer, mais également dans l’ardeur du travail sur soi.

Durant les temps de retraite, chacun peut vivre l’expérience du silence, de la méditation, du retour vers soi, dans un cadre magique, vivant, en toute simplicité. La retraite dans un village essénien est un temps de communion avec la nature vivante, une retrouvaille avec la Mère terre. Ces moments privilégiés sont une opportunité de lâcher prise et de réapprendre à vivre d’une manière animiste, avec les éléments et tous les êtres qui vivent dans la nature.

Les villages esséniens sont également des lieux d’enseignement et d’étude de la grande tradition universelle. Au sein de ces villages, l’enseignement est étudié et approfondi lors de conférences hebdomadaires diffusées dans le monde entier. L’enseignement est également dispensé à travers la méditation et l’art du mouvement. Pour les Esséniens, les formations et l’étude de l’enseignement participent à la transformation de l’homme et à la reconstruction de son corps. C’est à dire qu’à travers une science fine les Esséniens entrent dans une nouvelle éducation tant de leur vie intérieure que de sa manifestation extérieure à travers le corps. C’est pourquoi la méditation et l’apprentissage de mouvements sacrés au cœur de la nature sont essentiels, pour que l’enseignement ne reste pas dans des abstractions mais puisse s’ancrer d’une manière réelle dans la vie quotidienne, corporelle, physique des Esséniens.

Les villages esséniens sont des terres propices à une éducation nouvelle, une éducation solidement ancrée sur la terre et ses vertus, tournée vers le service d’un monde supérieur. 

Les villages esséniens: une autre manière de vivre sur terre

Les Esséniens sont des bâtisseurs, des créateurs, des entrepreneurs, des voyageurs unis dans une même volonté de mettre au monde un nouveau monde, une nouvelle manière d’être et de vivre, en conformité avec les vertus et les lois universelles.
Les villages esséniens sont des havres de paix, des lieux où le tourbillon envoûtant du monde extérieur est mis de côté pour que l’homme puisse éveiller sa vie intérieure et laisser place à ce qui est essentiel, le lien avec son âme.
Les villages esséniens sont des lieux de vie, des espaces respiratoires, un autre monde dans le monde, qui ne rejette pas le monde actuel mais propose une alternative digne et respectueuse de tous. En réalité, la terre essénienne est sans frontières, son esprit est universel car c’est l’esprit du grand bien commun qui cherche à rayonner sur la terre pour rejaillir sur tous les êtres.  Les villages esséniens sont comme des ilôts où cet esprit peut se manifester et prendre un corps dans la pureté pour le grand bien commun.

Retour haut de page