Le chemin de la Tradition

Le chemin de la tradition essénienne est un chemin de liberté, de noblesse, de justice et vérité permettant à l’être sincère de marcher avec droiture sur le chemin de l’immortalité. Il est le chemin, la vérité et la vie dont parle Jésus dans la Bible des Chrétiens qui se matérialise et apparait concrètement sur la terre à travers l’œuvre de la Nation Essénienne. En effet, à la naissance du corps physique, l’homme entre dans une œuvre qui n’est pas divine et sa destinée est programmée par des mondes sombres sans prendre en compte son âme.

Alors qu’à l’origine il vient sur la terre pour se construire un véhicule, une barque de Lumière pour son prochain voyage qui est celui de l’au-delà. Ainsi, dans la tradition essénienne, l’homme vient sur la terre pour y poser 7 pas, pour franchir 7 portails, pour traverser 7 mondes, qui sont les 7 étapes du chemin de l’éveil ultime. Mais pour entrer sur ce chemin, il doit d’abord naître à la Lumière. c’est l’étape de la naissance qui se matérialise par l’entrée dans la Ronde des Archanges que l’on peut décrire comme étant le placenta de la Lumière. Par elle s’ouvre le chemin de la nouvelle naissance permettant, par la construction du corps de Lumière, de découvrir la voie de l’immortalité dont à parler le maître Jésus dans l’évangile des chrétiens. A cette étape, le nouvel essénien qui y est entré soit par le rituel du bon retournement de cœur, soit par la participation à une célébration de la Ronde des Archanges en choisissant de porter un Ange, est comme un petit enfant qui va découvrir un nouveau monde étape par étape.

1ère étape – 7 ans : le culte de l’Ange

Cette première étape se matérialise par le fait que l’Essénien entre dans la Ronde des Archanges à travers sa célébration qui a lieu tous les trimestres. Il s’engage à tenir la corde et à porter l’Ange de la Ronde des Archanges. Il entre ainsi dans la célébration des rites sacrés. Il lui est demandé de réaliser le culte de l’Ange et celui de la parole de Dieu.

2ème étape – 14 ans : Massalas et maisons de Dieu

A cette étape, l’Essénien développe la dévotion qui est la manifestation supérieure des sentiments, tels qu’ils ont été créés par le monde divin. Il aspire à communier avec un monde supérieur sacré. La dévotion est développée à travers les massalas et les maisons de Dieu où peuvent être réalisés des rituels, des prières en mouvement, des méditations et pratiquer le chant choral dans la fraternité

3ème étape – 21 ans : L’étude essénienne

Par cette étape, l’essénien développe sur chemin de la Lumière la pensée voulue par Dieu en entrant dans le rayon de l’étude de la sagesse universelle qui se révèle dans toutes ses lois à travers l’enseignement essénien. En lui grandit le désir ardent de construire sa vie sur les bases de cette sagesse vivante.

4ème étape – 28 ans : Les formations esséniennes

A travers cette étape, l’Essénien entre dans un processus d’éveil de sa conscience. Sur plusieurs années, il doit reconstruire ses 4 corps, recevoir le Nom de la Mère, éveiller ses 5 sens, passer l’initiation du serpent de la sagesse et sceller une alliance avec l’Ange de Dieu à l’issue de formation des 6 lunes. Par étape, il devient un porteur de la Lumière et commence à réaliser l’œuvre pour laquelle il est venu sur la terre. C’est l’étape de l’individualisation.

5ème étape – 35 ans : Culte de la Lumière

A cette étape, l’Essénien prend un engagement éternel de servir la Lumière et entre dans le culte de la Lumière. Il devient ainsi un parent dans la Ronde des Archanges, une père-mère de Dieu et de la Nation Essénienne qui est son corps de manifestation.

6ème étape – 42 ans : villages esséniens

Par cette étape, l’Essénien s’installe sur une terre essénienne pour vivre dans un Village Essénien. En faisant ce choix, sa vie individuelle s’élargit et devient une vie au service de Dieu, une vie emplie d’âme.

7ème étape – 49 ans : Le Jardin d’Adonaï

A cette étape, l’Essénien entre dans le jardin du Père qui est un lieu de retraite, où l’Essénien pose et endort son corps pour vivre dans des mondes plus subtils.