Les Massalas esséniennes

Les massalas sont des espaces consacrés à Dieu, des maisons de Dieu, des temples du soleil où se réunissent les esséniens autour de l’Enseignement vivant

Être essénien aujourd’hui c’est se relier avec la tradition de la Lumière, tradition des mystères et de la religion vraie et pure de Dieu. C’est être, par sa vie, en communion avec la Vie et toutes les créatures vivantes. C’est s’éduquer, entrer sur un chemin d’éveil et de conscience, dans l’idéal de vivre, un, avec Dieu.

Cependant, s’approcher de Dieu demande une réelle préparation. C’est un cheminement individuel et collectif, qui ne peut se produire que dans un environnement consacré à sa manifestation.

C’est pourquoi, au sein de la Nation Essénienne, il existe plusieurs organes qui permettent à chacun de s’informer, de s’éduquer et d’agir afin d’entrer en contact avec ce qui est divin de toute éternité et de se mettre à son service.

Ainsi à travers les massalas, la Ronde des Archanges, les villages esséniens et le jardin de la Lumière, la Nation Essénienne propose à tous ceux qui le souhaitent, de cheminer sur la voie de la sagesse et de l’amour véritable, au coeur d’une discipline consciente et vivante.

Au sein d’écoles dédiées à l’étude, aux rites, à la dévotion et à l’oeuvre, elle offre a chacun la possibilité d’entrer dans une réelle éducation globale. Dans la Nation Essénienne, ces écoles de Dieu sont appelées des massalas.

Carte des massalas dans le monde

En Europe

Au Canada

En Afrique

Qu’est ce qu’une MASSALA ? 

Le terme massala est formé de la racine « mas » (maison en provencal) et « sala » (soleil en certains dialectes d’origines latines ou provençales) et signifie « maison du soleil ».

Les massalas sont des espaces consacrés à Dieu, des maisons de Dieu, des temples du soleil où se réunissent les esséniens autour de l’Enseignement vivant.

Ce sont des écoles de la véritable éducation, celle tournée vers les mondes supérieurs.

Les massalas sont donc écoles de partage, de transmission et de pratique de l’enseignement essénien. Ce sont des cercles d’études et de formation globale de l’homme, des centres d’éducation et d’éveil de la conscience. Ce sont des lieux sacrés d’initiation, dans lesquels, à un rythme régulier, les mystères sont honorés et enseignés à  travers des rituels, des cérémonies, des mouvements méditatifs, des chants, des danses, des conférences, des temps de méditation.

Le travail des massalas repose sur 4 fondements, qui sont les quatre piliers de l’éducation essénienne : l’étude, la dévotion, la célébration des rites théurgiques sacrés et l’accomplissement de l’oeuvre de Dieu sur la terre.

À travers le travail réalisé en massala et l’activation de ces 4 fondamentaux, chacun est invité à travailler sur lui, à s’éduquer et à tourner son regard vers les mondes supérieurs. Ce, afin d’éveiller sa conscience, poser au quotidien des actes et des gestes pour se libérer de tout ce qui est mortel en lui et se construire un corps d’immortalité.

Le travail réalisé en massala est en réalité le prolongement du travail posé lors des célébrations de la Ronde de Archanges, renforçant l’oeuvre puissamment et la rendant accessible à tous les êtres sur toute la terre.

Pourquoi une école de Dieu ?

L’humanité aujourd’hui est éduquée et orientée vers un matérialisme de plus en plus puissant. L’éducation transmise rend les hommes de plus en plus inconscients et sceptiques par rapport aux bienfaits de la religion. Ceux qui reçoivent une éducation religieuse s’en détachent bien souvent, s’apercevant que l’énergie vivante n’est plus présente. De plus des courants sombres, d’ignorance, de fanatisme et de sectarisme cherchent à maintenir l’humanité dans un faux savoir, sous la domination d’une intelligence fausse.

La Nation Essénienne, à travers l’ouverture des massalas, veut réinstituer une éducation des mystères sacrés, rééquilibrer l’énergie et ramener le côté positif, vivant, sacré et théurgique au coeur de l’éducation. Entrer dans une massala, c’est entrer dans une nouvelle éducation, accepter de travailler sur soi et de s’étudier soi-même. Car la véritable étude conduit l’homme à la connaissance de lui-même, à ne plus vivre uniquement pour sa nature mortelle mais à inclure dans sa vie sa nature supérieure, impersonnelle et éternelle.

C’est pourquoi il est nécessaire d’ouvrir des écoles de Dieu pour que chaque essénien, puisse travailler sur lui, s’éveiller, afin de construire son propre corps de sagesse et d’immortalité mais également oeuvrer pour le Bien Commun, au coeur de la Tradition, et à travers elle se mettre au service de tous les êtres.

Il est nécessaire aujourd’hui d’ouvrir des écoles, pour poser une autre éducation, une nouvelle culture, construire une autre façon de vivre, un autre futur pour une autre humanité.

Il est  nécessaire également d’ouvrir des espaces consacrés au divin, et de mettre à la disposition de tous les êtres qui y entreront et qui souhaitent s’approcher de Dieu, des outils, des symboles, des rituels, des techniques et des enseignements. Car par l’étude, la dévotion, la pratique des rites et des oeuvres, les étudiants s’approcheront non seulement de la culture essénienne, mais pourront se préparer également, dans la globalité de leur être, à s’approcher de la religion des mystères et de l’alliance avec le divin.

Il est donc nécessaire d’ouvrir des massalas au sein desquelles les êtres peuvent se réunir, travailler ensemble, dans une conviction intérieure de créer un travail pour le divin.  Dans une conviction intérieure de poser des actes concrets pour le bien de toute l’humanité.  Afin que, par l’étude de l’Enseignement, par la dévotion envers le savoir qui éclaire, par la transmission sacrée des rites et par leur accomplissement, chacun puisse bâtir son temple intérieur et participer à l’élaboration de celui de l’humanité et de la terre. Temple où le Père, la Mère et tous les règnes peuvent vivre dans la grande harmonie. 

Les massalas, ont donc une vocation tant éducative que culturelle, sociale, magique et bénéfique pour l’ensemble de l’humanité et de la terre.

Quelles sont les fonctions des massalas ?

Les massalas répondent à 7 fonctions fondamentales

  1. Garder l’alliance divine 

Par tradition, les Esséniens sont gardiens de l’alliance avec le monde divin.[1]

C’est aujourd’hui autour de chaque massala que l’alliance doit être construite, consacrée et renforcée. La première fonction des massalas est de maintenir l’Alliance divine, en traçant et ouvrant un espace sacré, dédié à la célébrer à travers des rites théurgiques.

2. Permettre l’éducation essénienne 

Par l’étude de l’Enseignement et la pratique de certains rites théurgiques, les massalas permettent à chaque être qui le souhaite de recevoir l’éducation essénienne. Cette éducation est tournée vers l’intérieur en conduisant chacun dans l’élaboration de son corps de Lumière, mais également vers l’extérieur par la guérison des égrégores, des génies et des esprits qui guident l’humanité, afin que tous les hommes puissent avoir accès au savoir véritable.

3. Offrir l’hospitalité 

Les massalas sont des lieux de pureté, de vérité et d’impersonnalité, refuges pour tous les êtres qui cherchent à se mettre au service de ce qui est éternellement vrai. Refuges pour le monde invisible sacré, pour les belles pensées, les plus hautes aspirations, refuges pour tous les être invisibles demeurés fidèles à la Lumière. Elles sont aussi refuges pour tous les esséniens qui cherchent à cultiver la pureté et la sagesse, qui cherchent à se mettre au service du plus grand et à goûter la dimension impersonnelle de leur être.

4. Guérir les malades et libérer les esclaves 

Les Esséniens sont invités, à soulager les peines et les souffrances des êtres dans tous les règnes. En s’assemblant dans les massalas pour agir dans le physique, les esséniens agissent dans les mondes plus subtils de la pensée, des sentiments et de la volonté. En cela, ils cherchent à rééquilibrer le côté invisible, l’âme du monde et des différents règnes qui composent la nature vivante, et par ce fait les guérir et les libérer.

5. Offrir des outils pour les bâtisseurs de la Lumière 

En offrant un cadre, des moyens et des outils à tous ceux qui veulent prendre leur vie en mains et agir d’une façon dynamique et concrète pour la Lumière, les massalas accompagnent les étudiants sur leur chemin d’individualisation et de responsabilisation. Elles cherchent à éveiller chacun vers le savoir qui éclaire, et donne la force d’agir pour le bien de tous les êtres, en harmonie avec l’intelligence supérieure commune. 

6. Enraciner l’arbre de la Nation essénienne

 

Chaque massala est rattachée dans la magie à l’Alliance et à l’intelligence sacrée de la Nation Essénienne. C’est à dire que chacune est reliée à son gouvernement et sa discipline tout comme chaque membre devient un étudiant essénien, pouvant faire valoir cette nationalité devant les mondes visibles et invisibles. Aussi par cette oeuvre commune, l’arbre de la Tradition peut être enraciné plus profondément et porter ses fruits bénéfiques à tous les êtres, dans un rayonnement toujours plus grand.

 7. Accueillir les nouveaux dans la maison de Dieu

 

La massala comme maison de Dieu a également la fonction d’accueillir tous les nouveaux venus. Qu’ils soient esséniens ou amis des esséniens, la massala les guide dans la légèreté et la fraternité dans la découverte de l’Enseignement à travers le bon retournement du coeur, l’étude et la prédication des psaumes des Archanges, le service d’aide et de bénédiction, les sacrements,…

La massala : une oeuvre individuelle et collective 

Par son oeuvre, au sein des massalas, l’essénien travaille pour construire son propre corps d’immortalité mais travaille également pour le Bien commun, en étant associé à l’ensemble de l’oeuvre. Relié à la communauté et à la Tradition, il rend vivant l’enseignement divin dans sa vie et d’un autre côté il amplifie l’égrégore de la Nation Essénienne dans le monde entier. Ainsi, il est une individualité libre, oeuvrant au sein de la communauté vivante, assemblée autour de l’Alliance de Lumière.

Son oeuvre est donc individuelle comme collective. Elle se réalise à différents niveaux dans un lieu consacré, un temple. Le temple est un lieu de rencontre privilégié entre le monde divin et l’homme initié aux mystères sacrés. Il est tout d’abord à l’intérieur de l’essénien et se décline ensuite à l’extérieur, chez lui, par un temple personnel, puis au sein d’une massala, dans un temple communautaire.

Le temple intérieur est un espace sacré, en soi, lieu de l’étude, du travail sur soi et du service de la Lumière. Cette chambre secrète est la véritable massala, la véritable maison de Dieu, le véritable temple qui doit être inviolé et qui en toute circonstance doit être protégé.

L’essénien est ensuite invité à consacrer chez lui un temple personnel, un endroit consacré pour son étude et ses travaux magiques. Il est enfin encouragé à participer aux travaux de la massala, qui est le temple de la communauté. Par le travail en communauté, chacun, néophyte ou non, peut s’éveiller dans une atmosphère emplie des plus belles vertus et peut cheminer selon son degré d’évolution dans le pas et le corps des autres.

Ainsi, par le travail en massala et dans son temple personnel, l’essénien va progressivement se créer un corps, des organes qui vont lui permettre de comprendre la réelle dimension de la Ronde des Archanges et de son importance pour le bien de l’humanité.

Outils pour prendre sa vie en mains

L’oeuvre essénienne n’est pas abstraite. Au coeur de celle-ci se trouve la volonté de se mettre au service de tous, en sauvegardant l’alliance avec le monde divin et en apportant un mieux être à tous les êtres dans tous les mondes.

Aussi le travail en massala se fait à la fois dans le caché comme dans le visible. Il s’agit de travailler dans le subtil afin de se créer un corps, des organes et des sens, mais également de partager et transmettre des outils nécessaires pour s’unir au quotidien avec les mondes supérieurs.

L’oeuvre doit en effet s’accomplir dans la vie quotidienne, afin de l’éclairer et doit  toucher la terre, comme une semence de Lumière. Lorsque la Mère est touchée par la semence de Lumière, les deux mondes visible et invisible sont unis et l’oeuvre est accomplie.

C’est pourquoi les esséniens se rencontrent dans la légèreté et la fraternité, étudient ensemble, chantent, dansent, pratiquent des mouvements, s’entraînent à parler, à méditer, à prononcer les psaumes, jusqu’à mettre le savoir en action à travers des actes concrets.

En tant que lieux de transmission de savoir et de savoir faire, les massalas éclairent les hommes, les orientent et les protègent, les rendent libres et capables de s’individualiser et de reprendre leur vie en main concrètement.

Il est donc important que l’essénien entre dans un travail régulier et constant avec la massala, afin que le travail s’opère en lui, que les esprits, les génies et les égrégores agissent et bâtissent son temple intérieur qui est son corps d’immortalité et sa nouvelle destinée. Par le travail, sa vision, ses sens et ses organes sont progressivement purifiés et harmonisés pour que l’esprit puisse se manifester tel qu’il est, sans être happé par la pollution du monde de l’homme. C’est seulement par l’étude, la dévotion , l’accomplissement de rites théurgiques et d’oeuvres dédiées à Dieu, dans une discipline stricte, que l’étudiant peut s’éveiller, se responsabiliser et comprendre qu’il est créateur de tout ce qui émane de lui.

 

Créer un champs de vie

 

Ouvrir une massala, consacrer un temple chez soi, sont des activités hautement sacrées et bénéfiques. En faisant cela, l’essénien crée une antenne relais de Lumière, activée par sa pratique régulière. Cela permet à l’intelligence qu’il y a derrière, l’égrégore de la Lumière, de se renforcer et de se propager sur toute la terre, d’agir là où cela est nécessaire pour guérir, harmoniser éveiller les coeurs, les consciences et les âmes.

Par l’ouverture de massalas, c’est un champ d’énergie puissant qui est créé, une aura de Lumière grande et belle, pour rééquilibrer l’aura des villes, des pays, de tous les êtres et amener les plus belles vertus à l’humanité toute entière. Plus il y aura de massalas, de temples, plus il y aura de connections qui rayonneront, plus l’intelligence sera forte et le Bien commun vivifié. Non seulement les Esséniens, les esprits, les génies et l’égrégore de la Nation Essénienne seront renforcés mais de nouvelles connections pourront se faire avec toutes les sphères de la nature vivante. Une reliance ininterrompue à la Tradition pourra se créer, formant le ciel et l’âme de tous les êtres.

 

 

« Que les cercles d’étude esséniens soient des lieux d’initiation, d’éveil, de culture de la conscience, d’information, d’éducation, de magie et d’action. Qu’ils soient un bouclier pour la Mère, une arche pour la tradition et la culture des Enfants de la Lumière. Qu’ils soient une terre d’asile pour les Anges, les esprits nobles et les maîtres à venir. [2]»

[1]            Cette alliance, lien de vie et d’intelligence s’est scellée avec Enoch. L’alliance d’Enoch a donné naissance à de multiples courants qui d’âge en âge ont contribué à équilibrer l’humanité et la terre.  Plus d’infos voir « La tradition Essénienne » O. Manitara, Collection Kabbale Essénienne

[2]          Raphaël Psaume 146