Site officiel de la Nation Essénienne

Sortir du monde des illusions

Table des matières

Évitons de nous faire du mal. La famille, c’est une éducation, un apprentissage de la bonté, c’est la terre tout entière, c’est partager l’air, le feu, la terre, les arbres, les animaux, les Archanges, les Dieux. Jésus a dit : « Soulevez une pierre et je suis là, fendez du bois et je suis là. » Il est partout, l’intelligence, la divinité, la sagesse dans un art de vivre universel où il n’y a pas de supérieur, ni d’inférieur mais un ensemble. Tous les êtres doivent être respectés même s’ils font le mal puisque personne ne comprend Dieu et qu’Il est automatiquement juste et vrai, car la Lumière est toujours victorieuse. Celui qui fait le mal est déjà puni, il est dans la punition puisqu’il fait le mal.

Dans le chant du pardon des offenses, ces idées sont présentes. Tu demandes pardon pour tes fautes et si tu es parfait, tu demandes pardon pour les autres. Certains êtres ont cette capacité d’aider les autres et de les libérer. La libération a lieu par des états de conscience.

Le monde de l’eau

Un frère me demande : « Comment faire pour sortir de l’illusion ? » Tu ne peux pas être désillusionné par la mort parce que l’illusion continue après le passage et même davantage. C’est plutôt le corps qui désillusionne, même si celui qui l’habite est souvent l’illusion. L’homme n’existe pas. L’illusion attrape les paroles et les transforme. La mort est le fruit de l’illusion, ça n’existe pas vraiment.

Pendant un moment historique du séminaire de Gabriel, la Vierge est venue et elle a expliqué que son fils a réellement marché sur l’eau. Il n’a pas été touché par les illusions, car il n’a pas vécu en tant qu’homme sur la terre. Quand le Père est venu le voir et lui a parlé, Jésus l’a reconnu. Il a dit : « Mon Père et moi nous sommes un. Mon Père travaille et moi je travaille un avec lui. » C’est quelque chose qui emplit tout, sans frontière. La bonté n’a pas de limite en dehors de celle que lui donne l’homme. Jésus n’a jamais mis en doute la bonté.

Nous vivons entièrement dans l’eau de la psychologie et de la volonté de vivre à tout prix. Pour sortir de l’illusion, tu dois savoir où elle se situe. Le corps physique n’est pas une illusion, tu peux le voir. L’illusion ne vient pas des yeux, ni du cœur, ils sont purs. Pour trouver l’illusion, tu dois entrer dans le corps d’eau, un monde plus subtil où il n’y a pas de temps, ni de distance et où tu peux être à plusieurs endroits en même temps. C’est le double de l’homme. C’est un monde très complexe où tu ne discernes pas la réalité de l’imagination collective. Il suffit qu’un homme décrive Jésus pour qu’il apparaisse dans le corps d’eau comme il fut décrit. C’est pour cela que beaucoup d’êtres qui expérimentent la mort vont dans leurs affinités. S’ils sont chrétiens, ils verront Jésus, s’ils sont bouddhistes, ce sera Bouddha ou Tara, s’ils sont musulmans, ce sera le prophète avec son cheval blanc, etc. Ils rencontrent le corps d’eau, ce qui les a motivés dans la vie, le miroir de ce avec quoi ils ont vécu.

Les anciens appelaient ce corps d’eau, le double, l’homme second. C’est un homme à l’intérieur de l’homme. Jésus n’a pas été touché par ce monde essentiellement d’influences. Moïse a écarté les eaux et il est passé. Il n’était pas un homme.

Tu dois maîtriser cette eau, ce serpent invisible, en éveillant les mondes supérieurs par la pensée pour ensuite descendre dans un travail d’individualisation. Tu te fais un corps afin d’être fidèle, pur et impersonnel, sans personne. Nous sommes tous des Enfants de la Lumière et nous devons restituer au Père ce qui Lui appartient, au lieu de tout donner à l’illusion, celle d’exister sur la terre.

Sois un bâtisseur

Pour sortir de l’illusion, c’est par le corps et l’esprit, l’inspiration. Par exemple, je suis occupé, concentré sur ce que je fais. La concentration fait apparaître des choses. Si je me concentre sur une fleur, elle apparaît. Tu dois avoir une occupation, mais si c’est la préoccupation qui prend place, tu es attrapé par l’illusion. Quand tu penses à quoi tu vas t’occuper, tu es à l’intérieur du corps d’eau. Regarde tes préoccupations et tu verras les mondes qui sont autour de toi et qui t’occupent.

Sois un bâtisseur, un créateur actif, car si tu es passif, tu ne peux pas sortir de l’illusion. Sois dans ce que tu fais et éveille-toi. Qui agit en moi et pourquoi ? Les Archanges ont apporté la Ronde des Archanges pour nous occuper. Le premier sceau confié fut celui du travail. Le travail apporte la dignité, le bonheur, la beauté, la valeur. L’univers est en expansion, en développement sans limite et c’est le travail qui le fait apparaître. Dans le noyau de ton être, tu dois savoir ce que tu as à faire dans la vie. Si tu fais les choses sous des influences, où te conduisent-elles ?

Le savoir est pollué par les mondes d’illusions, il est déformé avec des influences, déconnecté de la réalité de la terre. Dans l’occupation de faire du pain, quelle est la préoccupation ? Faire du pain est un acte de prière, un service à Dieu et à la communauté, une alliance avec la terre, les plantes, le blé. Le blé est vivant, si je le conduis en esclavage, je serai conduit en esclavage. Qui frappe par l’épée périra par l’épée. Qu’est-ce que nous donnons au Dieu du blé ? Tu ne dois jamais prendre quelque chose sans donner en retour. C’est une loi universelle.

Celui qui pense qu’il peut prendre sans donner vient du monde de l’homme, de l’illusion. Tu ne dois rien amener du monde de l’homme dans l’activité que tu fais. Si tu es dans la peur, le désir d’exister, alors tu t’es fait attraper par l’influence d’un mauvais esprit. Il n’aurait jamais dû venir à l’existence parce qu’il n’est pas appelé par Dieu, mais l’homme a le pouvoir de l’appeler. En l’appelant, il passe dans l’eau sans limite. Il ira partout où il y a une affinité pour emplir les êtres de sa présence. Le mauvais esprit, c’est : « Tu pourrais exister ! Tu pourrais avoir plus ! » Sache que si tu sais faire quelque chose, cela appartient à Dieu. Tu dois travailler correctement, d’une façon impersonnelle, pure et claire pour atteindre l’Esprit saint. Lorsque la personne sait faire quelque chose, c’est le bon génie. Le génie, c’est l’ensemble de ceux qui ont fait ce que tu fais, tu es le présent des anciens et des générations futures.

L’homme fondamentalement ne sait pas faire, il prend l’économie et c’est la ruine. Nous devons aller vers le savoir-faire pour sortir de l’illusion. Des mondes essaient de t’en détourner avec des chamailleries, des justifications. Tu dois être dans le corps de la réalisation, inspiré par le haut.

Ainsi, par l’Alliance, nous mettons en place la plus grande magie qui a existé, depuis des siècles, avec précision. Ce n’est pas l’œuvre des hommes, c’est un monde supérieur qui parle. Nous devons entrer dans ce monde supérieur et pouvoir dire, mon Père travaille et moi, je travaille un avec lui. C’est dans des actes très simples, par ta façon de monter sur ton tapis de prière, d’envoyer un courrier, de régler un conflit. Il faut regarder et vivre avec un monde supérieur en trouvant sa place dans le monde concret. En réalité, tu ne peux pas tricher avec une activité, par contre dans le monde de l’esprit, tu fais ce que tu veux, puisque c’est toi le créateur de ces mondes d’eau.

Vivre dans la communion

Notre activité magique, c’est la Ronde des Archanges tous les trois mois, avec l’écriture des Évangiles. L’activité doit être impersonnelle et pure, sans rien de soi, sans vouloir prendre, dans l’intention de faire une offrande ou juste être présent, dans l’éveil de ce que nous faisons pour prendre conscience des génies qui nous inspirent. Ensuite les Esséniens portent des Anges, c’est l’invocation d’un esprit. Essayez de penser avec l’eau. Jésus dit : « Vous êtes du diable, votre Père. » Il parle du corps physique avec le miroir, le corps d’eau. Si c’est celui qui détourne les forces, qui endort et ne reconnaît pas l’autre, c’est ce qu’il appelle le diable. Quand nous utilisons des statues et que nous bâtissons des cultes, les forces de l’illusion arrivent. Soit nous les voyons et appelons les génies supérieurs pour les traverser, soit elles s’emparent de nous et le travail ne se fait pas. Dieu a besoin d’êtres qui agissent et font apparaître les esprits de la Lumière. Ce n’est pas la victoire des Esséniens, c’est celle de l’Ange de l’amour. Nous chassons ainsi une illusion, mais elle revient par une autre porte. Mais l’amour, c’est quoi ? L’amour appartient à Dieu, c’est un être divin, nous lui offrons un réceptacle dans une activité. De même, la sagesse devrait être partout, mais l’homme vit dans l’illusion. Il croit que c’est lui qui vit. Il se croit malin, mais il y a toujours plus malin que lui. Tu attires à toi ce que tu es, tu es ce que tu fais. Si tu es bon, tu attires le bon. Est-ce que ton activité nourrit les Anges ? Qui nourrit ton activité ? Dans quel monde es-tu ? Tu es persuadé d’être un homme alors que le but, c’est de vivre dans la communion.

Mets en place ton activité sacrée et après, regarde tes préoccupations et tu verras tes illusions. Si tu ne fais pas bien ton travail, tu affaiblis tous les êtres qui vivent de ton travail. Tu dois te dépasser pour ne pas polluer le double. Un jour, l’illusion tombera et nous verrons que tous les hommes sont bons, que tous les êtres ont leur utilité. Nous aurons la capacité d’amener la bénédiction en créant un corps d’eau qui permet de ne pas être touché par l’eau. Que l’amour de Dieu soit la source de ton activité. Celui qui fait naître Dieu, c’est celui qui porte Dieu à l’intérieur de lui.

Mise en texte : Jocelyne Construction

Olivier Manitara, Cookshire, matin du dimanche 1 Février 2015

Table des matières

Enseignement
webmaster

Divine Kabala

La Kabala est vivante aujourd’hui, non pas comme une superstition, une révélation qui auraient été vivantes dans le passé et qui continueraient aujourd’hui machinalement ; non, elle est vivante d’un

Lire d'avantage
Enseignement
webmaster

Les Archanges

Aborder la question des Archanges n’est pas un processus simple car, comment parler d’un monde dans lequel nous ne vivons pas et dont nous ignorons pour la plupart la réalité

Lire d'avantage
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page