papillon-bleu-orange
Categories: blog partage Leave a comment

Dieu est le Dieu des vivants, Il n’est pas le Dieu des morts…

C’est toujours un réel bonheur de parler de Dieu. La sagesse est belle. Elle est grande. Elle ennoblit les êtres. Nous voulons vivre avec l’intelligence. Nous aimons les belles choses. La vraie beauté vient de Dieu. Toutes les âmes, là haut, sont égales en beauté. La forme est transitoire et les êtres sont en chemin. Nous voulons des êtres subtils, éveillés, conscients…Nous devons nous retrouver. L’homme doit se retrouver. Renouer le lien avec Dieu, avec lui même, les autres, la nature, l’univers…Chaque homme est précieux. La vie est un mystère et nous voulons l’étudier. Parler de Dieu est naturel. Parler en permanence pour ne rien dire révèle la médiocrité et l’insignifiance de l’homme qui vit dans des illusions de lui même et de la vie. Seul Dieu est vivant. La parole ne devrait glorifier que l’intelligence, la sagesse, la beauté, la grandeur de l’âme, la vie, et ne donner de la force qu’à la Lumière.
Je souhaite partager avec vous qui aimez Dieu et avec tous ceux qui l’aiment mais qui ne le savent pas encore, certains versets de l’Évangile des Quatre Archanges, la Bible du Nouveau Commencement, la Nouvelle Révélation de Dieu.
Il s’agit de versets tirés de l’Évangile de l’Archange Ouriel.
Voici ce qu’il dit : “_Si tu veux découvrir Dieu et vivre avec Lui, tu dois d’abord comprendre qui tu es, percevoir le sens profond et caché de tout ce que tu es amené à vivre et éveiller l’intelligence angélique, qui te montrera ce que tu dois faire avec tous les mondes subtils qui vivent et partagent ta vie quotidienne.
_Croire en Dieu n’est pas suffisant, tu dois savoir ce qu’est Dieu.
_Ne te contente pas d’un concept mort, d’une ombre, d’une vision, d’une intelligence stérile de Dieu.
L’Archange Ouriel veut nous éveiller à la vie. Dieu est la vie. La mort est un concept de l’homme. Dieu n’est pas une abstraction. Ne vous illusionnez pas avec le faux savoir du monde de l’homme. L’homme est enfermé dans un faux savoir. C’est un monde limité, petit, sans existence, sans réalité… L’homme y est enfermé. Prenez garde, car grandes sont les illusions et puissantes sont leurs pouvoirs de fascinations. L’homme est un somnambule. C’est ainsi qu’il vit car c’est ainsi que l’on veut qu’il soit. Il vit dans un monde limité. Il y a des frontière qu’il faut qu’il franchisse s’il veut découvrir Dieu. Le monde du savoir de l’homme est comme un point minuscule dans l’univers. C’est une prison.
Jésus à dit “Je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob…Dieu n’est pas le Dieu des morts mais des vivants”.
Les musulmans disent de Dieu qu’il est “El Qayyum”, c’est à dire Le Vivant, Celui qui subsiste par Lui- même, l’Existant.
Qui enseigne l’homme ? Qui lui dit qu’elles sont les limites du savoir ? Je vous dis qu’il y un savoir dont l’homme devrait s’éloigner car ce savoir est un faux savoir qui éteint la Lumière, la vie, un savoir qui enlève l’âme et éloigne l’homme de sa vraie nature, de sa divinité. Un savoir qui limite l’homme dans une certaine vision du monde, de lui même, de la vie…Éveillez vous au grand savoir vivant, celui qui libère les mondes et conduis tous les êtres vers la beauté de Dieu et sa grandeur sans limite…
Il y a une autre parole tiré du même psaume que j’aimerai partager avec vous, si vous me le permettez, voici ce qu’elle dit : “Si tu n’es pas dans la génération consciente des mondes alors tu vis dans la décomposition des mondes”.
C’est une parole mantrique qu’il faut méditer et avec laquelle il faut vivre jusqu’à ce qu’elle touche la terre de votre conscience afin de vous éveiller. Le savoir doit toucher votre pensée, descendre dans le cœur, puis dans votre volonté jusque dans votre vie quotidienne. Le savoir doit amener une transformation, ouvrir un chemin, vous ennoblir et vous élever. Prenez garde au faux savoir qui ne touche pas la terre et qui demeure dans la sphère intellectuel car ce savoir est mort. C’est une illusion. Vous n’en garderez rien. Il aura été comme un potentiel, une semence, si vous voulez, mais qui n’aura pas germé et qui n’aura donc rien donné. Une semence qui ne germe pas est un cailloux. Vous ne serez pas riche de tous les petits cailloux que vous aurez amassé pour vous rassurer du monde qui vous entoure.
Souvenons de cet autre parole de Jésus : “Le monde divin est comme une graine de sénevé qu’un homme a pris et semé dans son champ. C’est la plus petite de toute les semences mais, quand il a poussé, il est plus grand que les légumes et devient un arbres de sorte que les oiseaux du ciel viennent habité dans ses branches”.
Si l’homme prenez conscience véritablement de Dieu comme étant la seul et unique réalité, je sais que c’est difficile à entendre ce que je vous dit mais vous devez méditer sur ce qui est dit là, l’homme, donc, changerait radicalement sa manière de vivre.
Celui qui possède la mort ne possède rien. Une autre parole de jésus qui contient, elle aussi, de grands enseignements qui éclaire le monde et donne à la vie son sens véritable. Voici ce qu’elle dit : “Celui qui voudra sauver sa vie la perdra et celui qui la perdra à cause de moi la sauvera”.
Comprenez que c’est à vous de permettre à Dieu de venir habiter votre demeure. Si Dieu entre dans votre maison cela signifie que la vie est entrée. Si la vie est entré alors tous les mondes sont régénérés. Tous les êtres s’inclinent devant Dieu. Tous les être se mettent au service de Dieu quand l’homme est avec Lui. Car tous les mondes et tous les êtres attendent que l’homme s’éveille et deviennent le serviteur conscient de Dieu. L’homme avant d’aller cherchez quoi que ce soit, avant de faire quoi que ce soit, doit d’abord se connaître et se reconnecter à la source. A quoi bon planter des graines si on pas d’eau ? Quoi que vous fassiez vous perdrez tout. L’homme doit donc savoir qu’il est de toute éternité. Non pas dans le moi illusoire, extérieur, formé par sa personnalité, son hérédité, son milieu social, culturel ou religieux. Non, c’est un voyage intérieur, il doit s’étudier et s’accorder avec l’intelligence angélique. Celui qui se donne recevra et il sera aidé si sa volonté est déterminé de permettre à Dieu d’avoir un corps et de se manifester concrètement dans sa vie, à travers des yeux devenu aimant, rayonnant de douceur, des paroles qui glorifie la Lumière, la Sagesse et l’Intelligence divine, des pensées maîtrisées, impersonnel, inspirés par les mondes supérieurs divin, des sentiments chaleureux, grands qui portent tous les êtres, des pieds consacré qui bénisse la terre et tous les êtres qui vivent en dessous de l’homme, des œuvres universelle accomplie pour le bien de tous et l’amour de Dieu, comme feu suprême au centre de son univers….
La personnalité de l’homme est belle, elle aussi. Il ne faut pas la rejeter. Elle doit être maîtriser, tout simplement, et servir la vie, c’est à dire être au service de votre âme, de votre être profond et véritable. Si elle se met au service du corps alors elle est au service de ce qui éteint la vie, et cela ne dépassera pas la mort. Il y a ce qui va vers Dieu et ce qui est recyclé. Personne ne va vers Dieu avec son corps. Vous n’êtes pas le corps. Vous ne pouvez servir Dieu est Mamon. Le corps doit être posé dans un environnement stable pour que l’homme fasse apparaître un autre corps. Un corps d’immortalité. Ce qui née de la chair est chair est ce qui n’est de l’Esprit est Esprit…
Détrompez vous, Dieu est partout autour de vous. L’air est une divinité. Il y a toujours pour vous, dans l’air, un message de la Lumière. L’air est emplie de divinité. Savoir respirer c’est retrouver la santé parfaite. La religion est la santé c’est le même mots. C’est l’équilibre des mondes. La grande respiration qui unit les mondes. Ne vivait pas enfermé dans votre petit moi mortel. L’homme vit naturellement dans plusieurs mondes. Allez à la découverte des grands espaces infini, aller à la rencontre de l’autre. Entrez dans la subtilité. Éveillez vous ! Élargissez vous ! Ouvrez un espace en vous afin qu’un premier rayon divin illumine votre vie. Allumer le feu sacré du travail sur soi. Personne ne va vers Dieu sans être éduquer, sans se transformer. Observer le papillon. Lorsqu’il est une chenille, il est limité. Son monde est limité. Il se déplace lentement et cela lui demande beaucoup d’effort. Il semble lourd mais il peut devenir un beau papillon, léger, libre, vivant dans les fleurs, les couleurs , les parfums… Un être qui danse avec le vent, beau, aimer par les cieux qui se réjouissent de lui. Mais il lui a fallu entrer dans le silence de la méditation. Il a du se retirer du monde afin de se transformer pour pouvoir s’élever vers la Lumière et élargir son univers. Ne soyez pas une chenille qui rêve de voler mais devenez un papillon et travaillez sur vous même afin que tous les êtres se réjouissent de vous. Soyez sur la terre une bénédiction de Lumière pour tous les êtres. Dieu est aussi bonheur. Le bonheur est un Ange. Comprenez que le bonheur ne peut pas être exclusif. Dieu est le bien de tous. Ne pensez pas que Dieu est à votre service parce que vous avez telle ou telle religion. Ne pensez pas que vous deviendrez immortel en un coup de baguette magique. Personne ne va vers Dieu en étant seul. Dieu ne parle qu’à ceux qui portent tous les êtres en eux, l’homme véritable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *