Categories: blog partage Leave a comment

Dépasser les frontières du royaume de la mort…

L’homme aime qu’on lui raconte des histoires. Il n’est pas rare que celui-ci préfère le mensonge à la vérité . Il peut même là nier tout en sachant qu’elle est vrai, pour ne pas se remettre en question et préserver son mode de vie, et ce qu’il croît posséder. La remise en question est sainte. Cela dit, personne ne vous demandera de changer votre mode de vie et de tout quitter sans aucun discernement, sans intelligence, sans tenir les engagements qui sont les vôtre, dans le monde dans lequel vous vivez, et qui doivent être honorés…Personne, chez les esséniens, ne fait quoi que ce soit par obligation. Certains sont plus engagés que d’autres mais chacun est libre de faire ces propres choix et nous invitons tous les êtres à s’individualiser, à éveiller leur conscience, leur discernement, leur intelligence et d’entrer dans le calme et la médiation avant de prendre des décisions importantes dans leur vie.
Lorsque je dis que celui qui comprend que Dieu est la seule réalité, change radicalement sa manière de vivre, c’est vrai, mais il ne faut pas vous violenter à cause de Dieu. La vie a un sens, c’est aussi simple que cela. Mais voyez vous, tout est parfait dans la création. Chacun est sur le chemin qui est le sien. Que l’homme cherche, c’est naturel, mais ne soyez jamais inspiré par la peur, quelle qu’elle soit. Je dirais que Dieu n’aime pas la violence et qu’il n’a jamais brusqué qui que ce soit. IL est certain que celui qui entend véritablement ne serait-ce qu’une une seule parole de Dieu est transformé. Une prise de conscience amène une transformation, un renouvellement. C’est véritablement un nouveau ciel et une nouvelle terre. Pour que la conscience puisse descendre il faut obligatoirement une terre et un ciel.
Chez les esséniens, il n’y a aucun être qui soit supérieur à une autre. En vérité, pour nous, tous les êtres sont précieux. Tous les êtres ont de la valeur. Chacun sait faire au moins une chose. La communauté essénienne est un ensemble d’individualités libres qui s’unissent pour un même idéal, une vision commune et qui bâtissent, pour eux et les générations futures, le monde auquel ils aspirent au plus profond d’eux même. Dans cet œuvre chacun est libres de participer ou pas. Chacun peut s’associer à cette œuvres qui n’appartient à aucun homme mais uniquement à Dieu, et ceux, comme il l’entend. Personne ne vous demandera quoi que ce soit mais vous serez toujours accueilli dans la joie et l’amour de Dieu. Dieu vit en chacun de nous. Le grand Dieu de l’amour vit dans le nous. C’est beau n’est-ce pas ? L’amour véritable n’exclue aucun être. L’amour comme le bonheur n’est pas exclusif. L’amour vit dans le nous. L’amour uni les êtres. La mission de l’homme est d’unir les mondes dans l’amour de Dieu et la sagesse éternelle.
J’ai dit aussi, dans un précédent article que l’homme, lorsqu’il été prosterné mettait en jeux toutes ses articulations. Cela est vrai, dans le sens où devant le Grand Mystère de Dieu et bien tout les mondes sont inclinés, des minéraux jusqu’aux Dieux. L’homme qui se met à genoux, sur la terre, comprend véritablement le sens de la vie car il comprend alors la responsabilité qui est la sienne devant la hiérarchie des mondes. Il prend alors soin des plus petits que lui. Lorsqu’il est à genoux, il travaille avec les minéraux, les végétaux et les animaux. Comprenez bien une chose, Dieu aime tous les êtres. Il n’a aucun préférence dans son amour. Il veut préserver la terre et tous les règnes qui y vivent non pas pour sauver l’homme, car l’homme est libre. Il a de la compassion pour tous les êtres qui y vivent et veut préserver le potentiel de vie qui s’y trouve. Croire que l’homme est supérieur à un arbre c’est grave, selon moi. Cela veut dire que l’on est aveuglé par une intelligence sombre. C’est un mauvais sort, un envoûtement.. L’homme qui s’est identifié à son corps mortel devient fatalement un être orgueilleux, avide…Il ne peut concevoir la vie et l’intelligence en dehors de lui même et de ce qu’il comprend avec son intellect limité et ses 5 sens tourné vers l’extérieur. Il se met lui-même au centre de l’univers et oubli que la vie est une unité. Dans les écritures il est dit que si quelqu’un dit : “J’aime Dieu” et qu’il déteste son frère, c’est un menteur : celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, ne saurait aimer le Dieu qu’il ne voit pas. Nos frères sont les minéraux, les végétaux, les animaux, et les hommes bien entendu.
Jésus à dit aussi : Laissez venir à moi les petits enfants et ne les empêchez pas ; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent…”.
J’aimerai citer un passage de la Bible du Nouveau Commencement. Je suis tombé dessus ce matin en faisant le Culte de la Lumière. Voici ce que nous révèle l’Archange.L’enseignement doit être vécu. C’est un voyage. Allez à la découverte de vous même, à la découverte des mondes grands et vastes…L’homme vit dans plusieurs mondes. Ne restez pas confiné dans les limites du royaume de la mort. Il n’est pas négatif en soi mais il est infime et limité. Dépassez vos frontières. Ne dit -on pas qu’un voyage vaut mieux que tous les livres du mondes ? J’ai envie de dire : “marchez à votre rythme”. Soyez en accord avec vous même. Soyez vrai. Être vrai ne veut pas dire être croyant ou pas croyant. Cela veut dire soyez en accord avec vos trois centres d’intelligences : votre pensée, votre ressenti et votre volonté. Vous respecterez ainsi les mondes plus grands qui vivent en vous.
Voici donc ce que dit l’Archange Raphaël :_Vous partagez votre vie avec de nombreux mondes, des êtres ; vous n’avez pas qu’une seule famille sur la terre, mais vous vivez avec de nombreuse familles, associées avec des courants, des communautés, des amis qui sont en permanence en vous ou autour pour participer à votre vie.
Hélas ! Vous avez été éduqués pour penser que cela n’est pas réel et c’est pour cela que vous vous permettez certaine fantaisies.
Ensuite l’Archange dit : “Vous ne comprenez pas l’intérêt de vous éveiller dans la subtilité pour rencontrer et connaître ces familles et ces mondes qui vient autour de vous et avec vous.
Et enfin, plus loin, il ajoute : “En regardant le positif et le négatif qui émane de vous, vous pourrez connaître ses familles qui vivent autour de vous dans les mondes subtils et qui font réellement partis de l’intégralité de votre vie. Elles marchent, respirent, agissent, mangent, respirent, parlent, pensent et font toutes choses avec vous, mais vous n’en n’avez pas conscience parce que vous avez été éduqués à ne considérer, à ne comprendre, à n’envisager, à ne regarder que ce qui est tangible, et accessible à l’intellect des 5 sens mortels, qui ne cherche qu’à calmer le corps.
Le psaume en lui même ne se limite pas à ce que je vais dire ici. Pour ceux qui souhaiterai éventuellement l’étudier, il s’agir du psaume 268 de l’Archange Raphaël : “Vivre avec la globalité de votre être et de l’univers”. Il me semble qu’à la boutique essénienne il est possible de télécharger des psaumes à l’unité.
Les relations doivent être claires. Vous devez êtres claires avec vous même. Vous devez prendre en compte la globalité de votre être et ne pas considérer que le corps physique. Fondamentalement, il n’y pas de mal. Il faut simplement que votre univers soit dans une harmonie céleste. Dans ce psaumes, l’Archange dit aussi : “Vous n’êtes pas qu’un corps, qu’une réflexion, qu’une intelligence, mais vous êtes le macrocosmos et le microcosmos à la fois “. Vous êtes, si vous voulez, à l’image d’un Roi dans un Royaume. Ne vous prenez pas pour le Roi du monde. Je dis que vous devez considérer votre royaume et toutes les terres qui sont les vôtres ainsi que tous les êtres qui partage votre vie et vivent dans votre domaine. Vous êtes le Dieu de votre univers. Je dis cela, mais n’allez pas vous prendre pour un Dieu, bien qu’en vérité, vous en soyez un… Méditez simplement sur le fait que les mondes subtils qui vivent autour de vous finissent toujours par parler. Vous devez être diplomate comme le serez un bon rois avec ses sujets. Un bon rois ne rejette aucun de ses sujets. Vous devez être capable d’entendre toutes les revendications qui vous sont faite et d’y donner une réponse claire afin que votre royaume soit gouverné par la sagesse et l’intelligence et qu’il y règne la grande harmonie, l’harmonie des mondes…Tout doit être en ordre. Je vous disais que les mondes subtils finissent toujours par ce manifester. Il est possible de prévoir ce qui se passera si vous apprenez à entrer dans ses mondes subtils. Méfiez des apparences trompeuses ! Un être peut très bien se faire passer pour quelqu’un de gentil mais si vous regardez les mondes avec lesquelles il vit, en vérité, au delà de ce qu’il croît être ou de ce qu’il veut que l’on pense de lui, vous verrez alors que ces mondes en questions n’ont rien à voir avec la gentillesse. Des forces, des énergies, des mondes peuvent s’accumuler dans l’invisible, et, brusquement, ils apparaissent, et dévoilent ce qui était caché dans le non-manifesté. Il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doivent être connu à dit Jésus.
Ainsi, un être en apparence gentil, peut montrer un tout autre visage. Lorsque les mondes avec lesquelles il vit, les monde qu’il nourri par des pensées incontrôlées, des sentiments négatifs, par une certaines inconscience ou ignorance , se dévoilent, selon les circonstances, au grand jour… La violence qui était alors caché dans l’autre monde peut apparaître brusquement. Elle pourra être accompagné d’autres contre vertus comme la haine et le mépris par exemple qui n’ont rien avoir avec la gentillesse et les paroles prononcé, ni les intentions prétendument bonnes desquelles il se réclamait.
Les mondes subtils finissent toujours par parler. Il n’y a rien à condamner. Il n’y a rien à justifier. Il faut juste comprendre les lois et les appliquer. Comprendre que l’homme à un travail à faire et une responsabilité. Tout doit être en ordre et l’harmonie céleste doit gouverner l’univers de l’homme comme Dieu gouverne le grand univers où tout est en ordre…
La vision de l’homme doit s’élever jusqu’à percevoir que tout, absolument tout est parfait, perfection…La perfection ne peut être connu que si l’homme prend en compte la globalité de son être. Vous pouvez accumulez tout les savoirs du monde, vous ne serez jamais satisfait tant que vous resterez prisonnier du corps. Pour connaître la plénitude vous devez prendre en compte la globalité de votre être et considérer tous ceux qui vivent avec vous. Dieu est générosité. La vie est partage, soutien mutuel, fraternité…
Il est dit dans la genèse que Dieu regarda le monde et qu’il trouva que tout était bon.
Votre corps doit être placé dans la maîtrise et le calme. Il est semblable au tonneau des Danaïde. Il est comme un tonneau percé. Vous pouvez le remplir autant que vous le voulez, vous perdrez toute votre énergie et toute l’eau que vous y aurait mis.
Méditer sur ce que signifie savoir lire et écrire. Le savoir est vivant. La vie est vivante. Vous cherchez le bonheur et la plénitude comme tous à chacun. Alors entrez dans le vrai savoir. Apprenez à lire et à écrire dans le grand livre de la vie, à maîtriser les influences et à écrire votre destiné en accord avec l’intelligence et la sagesse des mondes..
J’aimerai pour finir partager une définition que je trouve très belle de ce qu’est un Essénien.
Avant d’être une éthique, être un Essénien est un état d’âme et de conscience, une sensibilité et une compréhension. Aujourd’hui, être un Essénien, c’est s’éveiller à la réalité des mondes invisibles et apprendre à communier avec les anges. C’est aussi apprendre à fermer les portes aux influences sombres pour les ouvrir toutes grandes à tout ce qui est bénéfique, pur, céleste, divin. Un Essénien ne cherche à s’exposer qu’aux influences positives. Il devient alors une source de guérison et de bénédiction pour lui-même, pour son entourage et pour la terre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *